Hyper revue de presse, France info

Un nouvel accord de libre-échange négocié en secret ?

L’Humanité consacre aujourd’hui sa Une, un dossier de deux pages et son éditorial à un traité négocié en secret qui menacerait les services publics dans le monde.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© L'HUMANITE)

Précisons d’abord qu’on ne parle pas là du traité transatlantique. La négociation en cours, entre les Etats-Unis et l'union européenne. Il s'agit d'une autre négociation commerciale internationale, concernant les services. En anglais ça s'appelle TISA pour Trade in services agreement. En Français ACS, pour accord sur le commerce des services. D'après l'Humanité 49 pays négocient. Notamment les Etats-Unis, le Canada, l'Australie, et les pays de l'union européenne dont la France. Objectif : trouver un accord avant la fin 2015. Toujours selon l'Humanité tous les secteurs sont concernés : finance, santé, éducation, transports. L'Humanité dénonce une "vaste entreprise de libéralisation." (Son article est réservé aux abonnés).

 

Document de travail divulgué par WikiLeaks

 

C'est WikiLeaks, le site de Julian Assange qui est à l’origine de l’information. Ce n'est donc pas un scoop de l'Humanité. D'ailleurs l'existence de Tisa, ne fait pas de doute. Sur le site du ministre américain du commerce extérieur, il y a d'ailleurs des communiqués parlant de l'avancement de ces discussions.

 

Mais Wikileaks a sorti récemment, le 19 juin, un document secret. Une annexe à cet accord, concernant les services financiers.

 

Un document « classifié »

Alors déjà que ce document était « classifié » et qu’il devait rester secret, pendant 5  que les négociations aboutissent ou non. Wikileaks l'a donc publié sur son site. Il prévoit, d'après la traduction qu'en fait l'Humanité , de déréguler la finance. D'empêcher les Etats signataires, d'adopter des lois qui freineraient le secteur. Ou encore de démanteler les monopoles d'Etat en matière de fonds de pension. Et donc, selon l'Humanité , les systèmes publics "comme la sécurité sociale."

 

Peu de journaux en parlent

 

Il y a assez peu de sites qui relaient cette information. Un journaliste d'Al Jazeera , en Anglais, un ancien du New York Times , s'alarme, je cite, "de ces négociations inquiétantes, pour le public". Il s'étonne que les gros journaux américains, comme le New York Times , le Washington Post , ou le Wall Street Journal n'en parlent pas.

La presse australienne en parle beaucoup plus. Il faut dire que ces discussions se déroulent, d'après Wikileaks, à l'ambassade d'Australie à Genève. Le ministre australien du commerce, Andrew Robb, évoque le sujet dans les colonnes du Guardian australien. Andrew Robb affirme que l'Australie a tout à gagner avec ces négociations. Il dénonce une campagne d'agitation menée par des groupes hostiles, à la libéralisation du commerce.

 

L'image du jour : 

Avec Dimitri Beck, rédacteur en chef de Polka Magazine , le magazine du photoreportage. Un portrait noir et blanc de l’actrice Scarlett  Johansson dont le dernier film Under the skin sort aujourd’hui. 

(© Pari Dukovic / Trunk Archive / Photosenso)
 

(© L'HUMANITE)