Hyper revue de presse, France info

Plus d'instits, et plus de résultats

Libération s'est rendu dans une école qui bénéficie du nouveau dispositif "plus de maitres que de classes".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Ce dispositif faisait
partie du plan lancé à la rentrée par le ministre Vincent Peillon pour lutter
contre l'échec scolaire : la mise à disposition dans 1.400 écoles primaires
pilotes d'enseignants supplémentaires.

C'est le cas notamment dans la Somme et
dans une école d'Abbeville où Libération s'est rendu. Voici donc un cours de CP
où la maitresse est épaulée par un confrère qui s'occupe plus
particulièrement des élèves les plus en difficulté.

Et ce deux fois par jour pendant
trois quarts d'heures. Cinq enfants de cette classe bénéficient de cette présence
renforcée, pour les aider à mieux acquérir, mieux assimiler les notions de base
en écriture, en lecture. Toutes les classes profitent en fait de cet enseignant
qui partage ses journées entre les différents niveaux. Le voici aussi en CM1
aux côtés de quatre élèves faibles en français ou en CE1 auprès des enfants qui
peinent en mathématiques. Pour l'instant, aucun bilan officiel de ce dispositif
n'a été réalisé mais les résultats semblent positifs : "l'atmosphère en
classe est plus studieuse" 
dit l'une des instits qui ajoute que "cela
permet de consacrer plus de temps aux élèves moyens, un peu oubliés quand on s'occupe
des plus faibles". Il y aurait donc un effet bénéfique en cascade. 

 

Tester la popularité de vos photos sur les réseaux sociaux grâce à un programme mis au point par des chercheurs du MIT

L'image du jour : le Choix de Polka

 

(©)