Hyper revue de presse, France info

Non, la vie des sans-abri n'est pas moins difficile en été

La plupart des associations d'aide alimentaire ferment au mois d'août. Les plus démunis ont souvent le sentiment d'être oubliés, explique le journal Libération.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Maxppp)

La vie à la rue est-elle plus facile à la belle saison ? Libération s'attaque à cette idée reçue dans un reportage publié ce vendredi : "A Paris, dans la misère même sous le soleil" .

Pour les sans-abri, il y a autant de risques de "dépérir" en été qu’en hiver, avec la chaleur et la déshydratation. "Même pour faire la manche, c’est plus dur en été" , peut-on lire dans le quotidien. "L’hiver incite davantage à la générosité, témoigne un SDF, parce que le froid se fait ressentir pour tout le monde."

690.000 repas distribués cet été

Il y a surtout un autre problème, qui touche tous ceux qui sont dans le besoin, pas seulement les sans-abris. Au mois d'août, la plupart des associations parisiennes d’aide aux plus démunis sont fermées. Les bénévoles, eux aussi, partent en congés.

"L’été , écrit la journaliste Céline Olive dans Libération , c’est moins de lieux de distribution de repas, moins de places d’hébergement ouvertes, moins de points d’accueil pour se poser ou trouver un soutien moral." Il y a 20 ans, des bénévoles ont donc créé Août secours alimentaire , qui ouvre ses portes de la mi-juillet à fin août. L'association prévoit de distribuer 690.000 repas à Paris et en banlieue cet été.

(© Maxppp)