Hyper revue de presse, France info

Gêne de l'ADN, bilan de l'énergie et ministres sur les routes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

LA POLEMIQUE CONTINUE CE MATIN DANS LA PRESSE sur les tests-ADN pour les candidats à l'immigration...

Et ça n'arrive pas tous les jours, dans sa croisade contre le projet de loi, l'Humanité est allé chercher le renfort des évêques de France, ce n'est plus la faucille et le marteau, c'est la faucille et le goupillon, l'Huma qui titre sur le risque d'une grave dérive sur le sens de l'homme, une citation des évêques de France puisque l'Humanité rappelle que l'Eglise catholique critique à son tour le projet de loi sur l'immigration en débat au Sénat aujourd'hui.
Même inquiétude à la Une de Libération : ADN, arrêtez-tout s'exclame le journal à la Une, avec une photo de deux frères jumeaux sans-papiers, l'un régularisé depuis son arrivée en France mais pas l'autre, illustration du casse-tête sur ces affaires d'immigration.
Libération note aussi que le tollé du côté d'une partie des ministres et de l'UMP et du courant catholique est un signe qui ne trompe pas sur l'ampleur de la défiance.
Les tests-ADN sur la sellette, ça c'est le titre du Parisien, qui publie justement l'interview d'un sénateur UMP et pas n'importe lequel, c'est l'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua, lui aussi opposé à cette affaire des tests-ADN, il rappelle que le droit de la famille et de la filiation en France ne repose pas sur la biologie.

AVEC AUSSI CETTE QUESTION DANS LES JOURNAUX : trois mois après la libéralisation du marché de l'électricité, qui a tiré son épingle du jeu ?

Et la réponse est dans les Echos : c'est GDF qui se retrouve donc le principal concurrent d'EDF. Sur cinq clients qui font jouer la concurrence, quatre choisissent le gazier.
Mais les chiffres restent marginaux : au total en trois mois seulement 9000 pionniers se sont décidés à quitter EDF.
Il y a quand même plus qu'un frémissement selon les Echos, les comportements sont en train de changer, car sur les 9000 Français concernés, plus de la moitié ont sauté le pas au premier octobre.

Quand au Figaro, il évoque la mobilisation contre le fiasco de la libéralisation du marché de l'énergie, et comme les Echos le Figaro a trouvé le bouc émissaire : c'est la fameuse disposition qui interdit de revenir aux tarifs réglementés si on quitte EDF... Les associations de consommateurs et les opérateurs privés demandent depuis le début qu'on change le texte. Le Sénat les a entendus puisqu'il vient de voter hier une proposition de loi pour faire sauter ce verrou psychologique... Reste à convaincre les députés et surtout Bruxelles qui a depuis longtemps ces tarifs réglementés dans la ligne de mire. Mais qui pourrait faire une exception dit le Figaro, si c'est pour la bonne cause libérale, c'est à dire finalement pour dégeler le marché et favoriser indirectement la concurrence.

EGALEMENT DANS LA PRESSE : les bons points et les mauvais points de nos ministres et de notre président dans la circulation...

Sarkozy en flagrant délit, c'est le titre du Parisien, mieux qu'un radar, c'est le verdict de la filature d'Auto-Plus, qui remet ça aujourd'hui, c'est presque aussi régulier qu'un sondage...-Le Parisien-Aujourd'hui en France ne l'a pas raté non plus : carton rouge pour Nicolas Sarkozy ou plutôt pour son chauffeur, le cortège présidentiel oublierait régulièrement les règles élémentaires du code de la route dans les embarras de Paris... feux rouges systématiquement grillés, contresens à gogos et vitesses excessives.
Le Premier ministre François Fillon et la ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie sont également pointés du doigt dans l'enquête d'Auto-Plus pour mettre en danger par leur comportement les autres usagers de la route.
Mais il y a quand même les bons élèves : et qui a la palme de prudence ? Jean-Louis Borloo, ministre de l'Ecologie, et ses deux secrétaires d'Etat, jamais pris en défaut par les limiers d'Auto-Plus, à part un goût prononcé dit le journal pour les couloirs de bus...

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)