Cet article date de plus de dix ans.

Du bébé-éprouvette au hamburger-éprouvette

écouter
______________________________
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 10 min.
  (©)

Au sommaire : Aï Weiwei, artiste et dissident chinois, invité spécial
de Libération, la bataille des chiffres de la TVA sociale, et le hamburger qui
"pousse".

Les titres :

Un artiste, un dissident chinois à la Une de Libération : Aï Weiwei, invité
spécial du quotidien, et ce titre en forme de contrepèterie, "La Chine
pop"... Quelle plaie, écrit Nicolas Demorand, "quelle plaie pour les
dirigeants chinois que cet artiste dont l'oeil survole la réalité et s'arrête,
souverain, là où ça lui fait plaisir et là où ça fait mal".

Aï Weiwei, la plaie du régime chinois, à retrouver donc au fil des pages du
Libération d'aujourd'hui, à l'occasion du coup d'envoi d'une exposition de
l'artiste au Jeu de Paume à Paris. Un artiste qui brave à nouveau le régime
chinois dans Libération en souhaitant pour son pays une "glasnost",
une transparence à la Gorbatchev, et en dénonçant la manie du secret, ce cancer
qui ronge les pays communistes car il permet à la corruption et aux abus de
pouvoir de prospérer.

Aï Weiwei qui continue son combat titanesque contre une bureaucratie chinoise
titanesque en faisant un pari : celui que le temps finit toujours par être
l'allié de la liberté écrit encore Libération. Ce que résume le titre du
gratuit metro : Ai Weiwei, l'art de la dissidence...

Retour en France : les suites de l'affaire Borloo-Veolia

"Le putsch qui doit porter Jean-Louis Borloo à la tête de Veolia",
c'est le titre du Monde, le Figaro parle d'une "guerre au sommet" de
Veolia, quant aux Echos, après leurs révélations d'hier, ils soulignent avec
leur titre à la Une que "l'hypothèse Borloo suscite un malaise
général"...

L'Europe à la une du Figaro : "le sauvetage de la Grèce va coûter 350
milliards d'euros". L'Europe encore à la Une de l'Humanité, avec le débat aujourd'hui
à l'Assemblée autour du mécanisme européen de stabilité. Pour l'Humanité ce
texte "concocté par Sarkozy et Merkel" vise à "mettre
définitivement les peuples derrière les  barreaux de l'austérité".

Politique encore dans la Croix qui tous les mardis l'une des questions les
plus débattues de la campagne présidentielle : aujourd'hui "faut-il
augmenter le nombre d'enseignants ?"

L'actualité du Web

L'envers du décor

C’est le choix du matin sur le Web : une vidéo
interactive imaginée par la Mission Interministerielle de lutte contre la
drogue et la toxicomanie
. Objectif : vous montrer l’envers du décor de la
consommation de drogues.

L’envers du décor, c’est
le nom de cette opération menée sur Internet par la Mildt. Vous mettre à la
place du consommateur, en l’occurrence un jeune homme, visiblement pas totalement
accro, en tout cas, loin de la caricature du junkie. Non, là, il s’agit de
fumer de l’herbe avec ses amis  en
soirée. C’est le point de départ de ce film qui veut vous montrer ce qui se
cache derrière cette consommation. Un groupe de vendeurs, des guetteurs, qui
occupent l’entrée d’un immeuble et s’embrouillent autour de la bonne marche du trafic,
les résidents qui craquent. Ce que le consommateur ne voit pas ou feint d’ignorer.

 

Un nouveau mode de
communication qui interpelle le consommateur sur ses responsabilités. La partie
interactive de cette vidéo vous apporte des informations contextuelles, des
articles de presse ou des fiches explicatives sur les conséquences du trafic de
drogue.

Pour parler de cette
opération, l'invité de l'Hyper revue de presse ce matin est Etienne Apaire, le
président de la Mildt.

L'envers du décor, c'est
une opération à retrouver sur le site drogues.gouv.fr et sur une chaîne dédiée
de la plateforme Youtube.

The Scratist

Dernière ligne droite cette semaine pour The Artist en
compétition aux Oscar à Los Angeles. Mais un studio hollywoodien n'a pas
attendu pour rendre hommage au film de Michel Hazanavicius…

Et pas n'importe quel
studio, puisqu'il s'agit de la Fox. Et pas n'importe quel hommage, puisque The
Artist a inspiré The Scratist que l'on peut regarder sur le site du magazine
Première
. Maline la Fox qui surfe sur la côte d'amour du film de Jean Dujardin
et Bérénice Béjo pour faire la promo de l'Age de Glace 4, avec le célèbre écureuil
préhistorique Scrat revisité à la manière de The Artist et qui devient donc The
Scratist.

Pas d'image inédite du 4ème
épisode du dessin animé dans cette bande annonce, mais un best of des
meilleures scènes de Scrat aux prises avec ce satané gland qu'il n'arrive jamais
à attraper.

Bien sûr, c'est muet, bien sûr c'est en noir et blanc, bien sûr, la
musique vous met dans l'ambiance immédiatement. L'hommage est bien vu, bien
fait. La Fox gagne au passage l'image des beaux joueurs, et fait monter la
pression avant la sortie du film prévue en juin…

Romeo le robot

La rencontre ce matin sur le Web, c'est Romeo le
robot. Il est né en France et vient de tourner son premier spot de présentation

C'est la première fois que
l'on peut voir Romeo à l'image. Vous le découvrirez sur le site robotimpact.com

Il mesure près d'un mètre
cinquante, et s'exprime aussi en Anglais. Son visage vous rappellera peut être
les créatures robotiques du film "I, robot" inspiré par l'œuvre d'Asimov.
Mis au point par une PME parisienne avec l'aide de plusieurs autres entreprises
spécialisées
, Romeo aura pour mission d'assister les personnes. Comme son petit
frère déjà fonctionnel, Nao
. Un petit robot qui peut être mis au service de
l'aide d'enfants autistes ou de personnes en perte d'autonomie.

Pour l'instant, Romeo est
assis et ne marche pas encore, mais son développement arrive à son terme. Et
comme le précise le site Gizmodo, à l'inverse de la superstar des robots, Asimo
du japonais Honda qui est avant tout un démonstrateur de technologies, Romeo sera
commercialisé avant tout pour aider les humains.  Entre temps, vous avez la possibilité de
relire les classiques d'Isaac Asimov pour vous habituer à ce futur robotisé.

La revue de presse et du Web

En pleine campagne présidentielle, un livre qui dévoile d'étranges circuits de financements politiques chez des élus socialistes du Pas-de-Calais...

Un livre-choc écrit Jacques Trentesaux sur lexpress.fr. Le titre donne déjà une idée du contenu, "Rose Mafia", c'est l'ex-maire d'Hénin-Beaumont, Gérard Dalongeville, lui-même mis en cause par la justice, qui balance, il refuse d'être le seul à payer. Il décrit un système à base d'emplois fictifs, de doubles facturations, de rétrocommissions et de corruption, mouillant notamment le secteur du BTP.

Un témoignage rare souligne lexpress.fr de la part d'un initié sur un système qu'il décrit lui-même comme un système pourri jusqu'à la moelle. Il affirme avoir des preuves, et il donne une foule d'exemples, il affirme entre autres que son ancien adjoint s'est rendu plusieurs fois au Luxembourg pour blanchir de l'argent et que ces déplacements étaient liés au financement du PS. Rose Mafia à paraître après-demain, une bombe éditoriale pour le PS en pleine campagne présidentielle...

La bataille de chiffres continue autour du projet contesté de TVA sociale...

On va reparler de cette réforme demain au Sénat. Le gouvernement en espère 100 000 créations d'emplois. Selon une étude de l'OFCE dévoilée dans les Echos, ce chiffre est plus qu'optimiste.

Les conclusions des économistes européens le sont beaucoup moins : au mieux, 48 000 créations d'emplois, au pire en fonction du comportement des entreprises, la TVA sociale pourrait même se traduire par 16 000 destructions d'emplois.

Au final, toujours selon l'OFCE, il est probable que l'impact sur l'emploi et la compétitivité à moyen terme soit à peu près nul, et que la TVA sociale ne soit donc ni un miracle, ni une catastrophe.

Un nouveau témoignage dans l'affaire des fadettes du Monde...

Selon le Monde lui-même, Claude Bard, le patron de l'IGS, la police des polices, entendu comme témoin par les juges, a contredit la version du procureur Philippe Courroye.

Le patron de l'IGS confirme la version déjà donnée par son numéro 2 : les deux commissaires affirment que le parquet de Nanterre leur a bien demander de récupérer le contenu de SMS échangés entre un journaliste et une juge dans le cadre d'un volet de l'affaire Bettencourt.

Un point central souligne le Monde : le procureur considère que la simple réquisition des factures détaillées, les fameuses fadettes, ne constitue pas une violation du secret des correspondances. Demander le contenu des SMS change la donne et complique sa défense.

Le Monde publie aussi un droit de réponse de Philippe Courroye, où il affirmen  à la suite d'un premier article, qu'aucune pièce dans le dossier ne permet de supposer qu'il aurait cherché à connaître le contenu des SMS concernés.

Un hamburger, c'est à éviter normalement au petit déjeuner, mais celui-là est un hamburger très spécial...

Il a été dévoilé comme une star dans la presse britannique : c'est le premier hamburger-éprouvette dont Jean-Pierre Gauffre vous parlait il y a quelques minutes avec une certaine mauvaise foi comme toujours...

Reste que l'information est très sérieuse, c'est donc le premier steack haché créé en laboratoire à partir de viande bovine issue de cellules souches. Adieu veaux, vaches, cochons, et à la limite, plus besoin d'animaux, de fermes, de pâtures, ni d'abattoirs, cette découverte scientifique peut potentiellement bouleverser l'élevage et l'alimentation mondiale.

Le Guardian et l'Independent, relayés par le site slate.fr, précisent que ce premier steak haché synthétique est toujours en train de "pousser" si on peut dire dans les éprouvettes d'un laboratoire néerlandais. Si tout va bien, la petite merveille sera prête en octobre prochain : quelques centaines de grammes de viande artificielle. C'est un chef cuisinier réputé qui sera chargé de cuisiner ce premier hamburger-éprouvette.

L'objectif de ces recherches sur la viande artificielle est à la fois de réduire le nombre de bovins élevés et tués pour leur viande, ce qui permet en même temps de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Avec le rêve de créer une nouvelle filière d'alimentation pour l'humanité, sachant que la demande de viande doit doubler d'ici 2050.

Après les OGM et le clonage, c'est une nouveauté qui soulève aussi une foule de questions : par exemple, un joli casse-tête pour le halal ou le casher, ou encore pour les végétariens, certains ont déjà fait savoir que vu le mode de production, ils seraient prêts à consommer cette viande.

Alors on sait qui va cuisiner le premier hamburger-éprouvette, mais pas encore qui aura la chance de le manger en octobre prochain et de dire s'il a vraiment le même goût qu'une viande d'élevage. Comme un symbole des bouleversements de la science, et même si les techniques n'ont rien à voir, on pourrait peut-être proposer à Amandine, le premier bébé-éprouvette qui fête justement ses 30 ans, de goûter ce premier hamburger-éprouvette...

Et puis ce matin, ça n'arrive pas tous les jours, c'est un singe qui est à la Une de l'Est Républicain...

Oui pauvre Jojo, tout le monde en avait entendu parler à Nancy... Il avait 60 ans, c'était le plus vieux chimpanzé d'Europe en captivité et il allait plutôt bien vu son âge. Il a succombé des suites d'un ulcère, mais ça fait longtemps que plus personne ne lui apprenait à faire des grimaces... Il vient de rejoindre Sheeta, le singe de Tarzan, au paradis des singes.

La presse à la Une

A la Une de Libération, un artiste chinois qui est aussi un dissident, Aï Weiwei, invité spécial du quotidien à l'occasion du coup d'envoi aujourd'hui de son exposition au Jeu de Paume à Paris. Explications avec Philippe Grangereau, correspondant à Pékin de Libération..

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.