Hyper revue de presse, France info

Dégueulasse de l'ADN aux rivières

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

ET LES JOURNAUX CE MATIN reviennent largement sur la polémique lancée hier par Fadela Amara...

Dégueulasse : le mot était lâché par la secrétaire d'Etat à la politique de la Ville à propos des tests ADN pour les immigrants, vous l'avez entendu dans le journal, c'est un mot qui revient dans toute la presse, le mot qui fâche à droite : Fadela Amara a choqué les députés UMP, ce qui repose la question de la liberté de paroles des ministres d'ouverture dit le Parisien.
Cette affaire a déjà fait une victime collatérale note aussi le Parisien, le conseiller parlementaire de François Fillon à Matignon vient d'être limogé, il aurait notamment oublié de prévenir son patron de cet amendement sur les tests ADN et sur ses conséquences potentiellement explosives.

Pour le Figaro, c'est le malaise dans la majorité après les critiques de Fadela Amara... et hors micro plusieurs députés UMP ont d'ailleurs confié au Figaro que les ministres d'ouverture commencent à pousser le bouchon trop loin.
A la Une de Libé, ce n'est pas le test ADN, mais le test Amara, une nouvelle voix qui met à mal dit Libé la politique d'ouverture de Sarkozy.

Libération relève aussi que par les hasards de l'actualité, cette polémique tombe au moment de l'inauguration aujourd'hui de la cité de l'immigration à Paris.
Pas de flonflons note Libération, même pas d'inauguration officielle.
D'ailleurs encore un hasard de l'actualité, Nicolas Sarkozy est en Russie, et Brice Hortefeux le ministre de l'Immigration est en Espagne.
Pour Libération, à côté des tambours et des trompettes qui ont accompagné récemment l'ouverture du musée du Quai Branly ou de la Cité de l'architecture et du patrimoine, ces absences et ce silence officiel pose question.
C'est pourtant un grand musée, c'est la Une du Parisien, c'est la première fois dit le quotidien que la France va rendre hommage aux étrangers devenus français avec ce musée voulu par Chirac et Jospin, le premier lieu de mémoire sur l'immigration.

Et en guise d'hommage, le Parisien nous fait un florilège de ces mots d'immigrés qui ont nourri la langue française : en promenant son clebs le long des gourbis d'un terrain vague, on peut par exemple aller siroter fissa un caoua à condition d'avoir un chouia de flouze dans les poches, mais si vous n'en avez pas bezef, macache pour l'expresso...

L'Humanité en parle aussi à la une de cette cité de l'immigration, en évoquant le musée qui dérange Sarkozy et Hortefeux. Mais l'Humanité choisit de titrer "Guerre ouverte aux immigrés", en publiant une lettre du directeur général de la gendarmerie nationale. Selon l'Humanité, il bat le rappel de ses troupes et leur demande d'intensifier les arrestations de sans papiers en faisant de la chasse aux immigrés la priorité, c'est course à la délation et climat de terreur toujours pour l'Humanité qui s'interroge elle aussi sur la discrétion autour de la Cité de l'immigration et qui titre également sur cette inauguration trop discrète pour être honnête.

EGALEMENT DANS LA PRESSE, l'inquiétude pour l'état des fleuves et des rivières de France...

Dégueulasse, c'était le mot de Fadéla Amara, dégueulasse aussi les eaux de nos cours d'eau : c'est dit autrement mais c'est ce qui ressort de cette étude du ministère de l'écologie, publiée dans le Monde et le Parisien. On savait déjà que le Rhône était très touché par la pollution aux PCB, plus connus sous le nom de pyralène...
Mais en fait c'est une grande partie du territoire français qui est touché, dont la Seine, la Loire, l'Allier, le Rhin et la Moselle... Les pollueurs sont à chaque fois des usines chimiques ou des industries implantées près des cours d'eau.
La carte de la France de la pollution est dans le Parisien, c'est la conséquence de 150 ans d'histoire industrielle de la France... On savait déjà que plus aucun poisson pêché dans le Rhône ne peut être commercialisé par mesure de précaution, de nouvelles interdictions pourraient suivre pour les autres cours d'eau concernés.

UN HOMME AUSSI A LES HONNEURS DE LA PRESSE...

Sa photo est à la Une du Figaro, des Echos, de la Tribune et de Libération : inconnu du grand public, c'est le Nobel de Physique Albert Fert, ce Français qui a révolutionné l'informatique titre le Figaro.
Récompensé avec un confrère allemand, pour ses travaux sur le principe de magnétorésistance géante, utilisé entre autres dans les disques durs des ordinateurs.
A Strasbourg, on apprécie particulièrement, pour les Dernières nouvelles d'Alsace, dans le domaine politique, aussi, ce prix conjoint arrive à propos. Comme un symbole, il montre ce qui peut être réalisé par la France et par l'Allemagne quand les potentiels se complètent.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)