Hyper revue de presse, France info

Comment faire l'Opinion ?

L'Opinion, premier quotidien d'information générale créé depuis 20 ans. Et des élus en colère contre la gabegie, ils se retrouvent avec deux réseaux de fibre optique pour 110 habitants.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Une bonne nouvelle : c'est le titre du premier éditorial du premier numéro d'un nouveau quotidien, l'Opinion , lancé par Nicolas Beytout, des Echos et du Figaro... Une opinion de plus dans la presse, un petit événement puisque c'est la première fois depuis une vingtaine d'années qu'apparaît dans les kiosques un nouveau quotidien payant d'information politique et générale. Un quotidien et un site Internet lopinion.fr. Comment s'est créé l'Opinion et quelles sont ses ambitions ? Réponses avec Nicolas Beytout.

Toujours en feuilletant la presse, des maires en colère contre la gabegie : c'est à lire dans Le Progrès et c'est un peu insolite. Ca se passe à Champagne-sur-Loue dans le Jura. De nombreux élus ont répondu hier à l'appel à manifester lancé par le maire de la commune.

A Champagne-sur-Loue, les 110 habitants attendent d'être raccordés à l'Internet en haut débit avec impatience, une longue attente, elle a duré sept ans, mais elle va être récompensée, Internet arrivera pendant l'été. C'est là que ça se corse, puisqu'il y aura non pas un, mais deux réseaux, et c'est là que les élus sont en colère. Car les collectivités locales ont payé 300 000 euros pour équiper la commune avec la fibre optique.

Et ils apprennent que France Telecom s'apprête à installer un deuxième réseau en parallèle, une dépense totalement inutile, pour une nouvelle facture de 100 000 euros.

Au total donc, une dépense de 400 000 euros pour deux réseaux concurrents pour une centaine d'abonnés potentiels : le président de la communauté de communes du Val d'Amour ne décolère pas, et le fait savoir, il dénonce ce qu'il considère comme un intolérable gaspillage de fonds publics. Quant aux habitants de Champagne-sur-Loue, ils auront au moins la satisfaction d'être hyper-connectés. C'est à lire dans Le Progrès .

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)