Hyper revue de presse, France info

Cannabis, portefeuille et Cécilia

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Avec d'abord dans le Parisien ces nouveaux stages payants obligatoires pour les amateurs de cannabis...

France Info le révélait ce matin...
C'est tolérance zéro désormais pour les fumeurs de joints... les contrevenants devront désormais participer à des stages de prévention payants à 450 euros où ils seront informés des dangers du cannabis. Le gouvernement durcit le ton dit le Parisien.
D'ailleurs le Figaro relève que le phénomène du cannabis ne cesse de prendre de l'ampleur deux cent mille Français cultiveraient leur cannabis à domicile.

Et le Figaro a eu la curiosité de taper cannabis sur Google sur internet : comment en deux clics, maîtriser le temps d'expostion quoitidien des plants à la lumière et les techniques de séchage pour éviter les moisissures.
Le must : créer son placard à cannabis... pour 500 euros le mètre carré.
Des rubriques bricolage indiquent le choix du néon, la puissance de l'éclairage, le tout avec photos et plans, étape par étape.
Derrière ces conseils, pas toujours des amateurs de joint désintéressés : c'est une réalité commerciale qui se cache avec des liens qui mènent directement vers les sites étrangers proposant les graines sélectionnées génétiquement par les meilleurs spécialistes par exemple hollandais...
Evidemment en France c'est totalement illégal... avec à la clé ces nouveaux stages payants à 450 euros...

Egalement dans les journaux ce matin des mauvaises nouvelles pour le portefeuille...

Valse des étiquettes en vue pour les produits alimentaires, c'est la une des Echos qui confirment les inquiétudes des associations de consommateurs.
La flambée des prix du lait et du blé commence à se répercuter dans les grandes surfaces.
Le patron de Lactalis, numéro un européen du fromage, veut augmenter ses prix jusqu'à 17 pour cent, Danone jusqu'à 10 pour cent.
Les Français disent les Echos vont devoir s'habituer à payer plus cher pour leur lait, leurs yaourths, leurs boîtes de petits pois ou leur chocolat.
Et Jean-Marc Vittori prévient : les consommateurs n'ont encore rien vu. La baguette, le lait, le poulet, tout va coûter plus cher dans les prochains mois.
Et l'enjeu dépasse nettement le prix du petit pois : car c'est une partie de poker qui est en train de se jouer expliquent les Echos. L'annonce de hausses impressionnantes fait partie du jeu entre la grande distribution et les pouvoirs publics.
Le débat est technique mais la réforme des règles de la concurrence, de l'urbanisme commercial et de la grande distribution pourrait changer la donne, reste à Nicolas Sarkozy à trancher dans les prochains jours entre deux stratégies, la petite réforme ou la vraie rupture donnant priorité aux consommateurs... au passage, les Echos estiment qu'en changeant les règles, on pourrait limiter la poussée des prix et créer jusqu'à un million d'emplois dans le commerce. Y'a plus qu'à...

Enfin dans la presse aussi les travaux de la commission d'enquête parlementaire sur la libération des infirmières bulgares...

Elle n'a pas encore commencé ses travaux qu'elle a déjà fait couler beaucoup d'encre... elle commence son enquête aujourd'hui... avec déjà une absence, celle de Cécilia Sarkozy, c'est l'enquête sans Cécilia titre le Parisien.
Sauf coup de théâtre elle ne sera pas entendue par les parlementaires.
Bizarrerie dit le Parisien, alors que son rôle a été essentiel.
Mais les députés n'ont pas très envie d'entendre Cécilia titre Libération...
D'ailleurs même le président de la commission le socialiste Pierre Moscovici, cité dans Libération, reconnaît que son implication est parfaitement secondaire...

Enfin un coup de chapeau aux femmes, c'est dans les Echos et à l'occasion de l'ouverture à Deauville du Women's Forum : la cote des femmes d'affaires françaises est à son zénith dans le monde des affaires anglo-saxons, bravo Mesdames, d'ailleurs le Financial Times publie aujourd'hui son classement des 25 dirigeantes les plus puissantes d'Europe.
C'est celle qu'on surnomme familièrement Atomic Anne, la Française Anne Lauvergeon, patronne du groupe nucléaire Areva, qui s'offre la tête de liste. Elle était déjà depuis avant-hier deuxième d'un autre classement prestigieux, celui des femmes les plus influentes du monde des affaires dans le célèbre magazine américain Fortune.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)