Cet article date de plus de dix ans.

Amnésique depuis 37 ans, elle retrouve la mémoire d'un viol

écouter
_________________
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 7 min.
Franceinfo (Franceinfo)

 

Au sommaire :

Une histoire vraiment étonnante à la Une du Progrès, celle d'une femme qui retrouve la mémoire après presque 40 ans d'amnésie. Elle avait été victime d'un viol, elle ne l'avait jamais su...

Les titres :

Le candidat socialiste veut taxer plus lourdement les contribuables au-delà d'1 million d'euros de revenus par an... Les Echos soulignent dans leur titre que la France pourrait ainsi devenir le pays qui taxe le plus les riches. Pour Libération, c'est la "taxe Fouquet's" qui renvoie Nicolas Sarkozy à son image de "président des riches". Réponse indignée du Figaro : Hollande joue la surenchère, la guerre contre les riches est déclarée, François Hollande vient de signer l'ordre de mobilisation et de sortir la Grosse Bertha fiscale.

Rémy Godeau dans l'Est républicain y voit surtout un beau coup politique, François Hollande reprend la main, le voici bien campé à gauche, côté Mélenchon et sa fiscalité confiscatoire, pendant que Nicolas Sarkozy reste empêtré depuis le péché originel du bouclier fiscal dans son image de président des plus fortunés.

Mais pour Jacques Camus dans la République du Centre, on en arrive dans la campagne présidentielle à la pratique du dumping électoral... Entre Hollande et Sarkozy, c'est à qui promettra le plus, dans une multiplication d'annonces mal préparées, pour ne pas dire improvisées. La campage a pris l'allure d'une course folle au populisme et à la démagogie.

Pour l'Humanité, c'est quand même un signe symbolique envoyé aux électeurs de gauche, symbolique puisque la mesure Hollande toucherait une infime minorité de contribuables.

Une minorité qui s'inquiète déjà : selon le Parisien, l'annonce du candidat PS a même fait l'effet d'une bombe dans le football français. Et oui car les grands clubs français sont concernés directement, au PSG par exemple quasiment tous les joueurs émargent à plus de 100 000 euros bruts par mois.

Les responsables du foot français parlent même d'une grave menace qui pèse sur l'avenir du foot tricolore avec la fuite des talents vers l'étranger, et avec des clubs frappés au portefeuille : certains contrats prévoient même qu'en cas de changement de législation fiscale, c'est le club qui prend à sa charge l'éventuelle augmentation d'impôt.

L'invité de l'hyper revue de presse : Jean d'Indy, rédacteur en chef d'un journal très particulier, la Bougie du Sapeur, qui paraît tous les 29 février depuis 1980.

La revue de presse et du Web

Un fait divers qui  prend une tournure extraordinaire...

Extraordinaire : le mot est employé par le Progrès, une histoire qui pose une foule de questions. C'est d'abord le combat d'une femme, seule contre tous, une Lyonnaise de 56 ans, ancienne ouvrière, amnésique et invalide... Son destin, raconté par Annie Demontfaucon dans le Progrès, a basculé sur un lit d'hôpital.

A 56 ans, après une énième intervention chirurgicale, elle se réveille après l'anesthésie, mais ce réveil n'est pas comme les autres. Quelque chose a changé... Elle raconte dans le Progrès qu'elle a commencé à voir des scènes dans sa tête, des flashs et les images qui se dessinent sont terribles. La peur, des coups, très violents, un viol...

Soudain, la voilà toute jeune fille, à peine 18 ans, les années 70, elle est ouvrière, elle vit avec sa mère dans le 7ème arrondissement de Lyon, une famille musulmane modeste. Et puis des scènes qui se bousculent dans sa tête, un homme qu'elle connaît, qui veut l'épouser, qui la harcèle, qui finit par l'agresser.

Elle revit une poursuite, elle revoit un camion, puis un garage où elle est violée et frappée à la tête avec une barre de fer. Son cerveau a été touché, elle restera 4 jours dans le coma. A son réveil aucun souvenir. Sa mère ne lui dira jamais ce qui lui est arrivé, dans son milieu, le viol est un tabou, le déshonneur pour la famille. Pour expliquer les cicatrices, on parle à la jeune fille d'une chute de balançoire.

Ensuite, rideau noir, et après 37 ans d'amnésie, le rideau noir se déchire, elle vient d'ouvrir le livre de sa vie... Elle comprend que les troubles dont elle a souffert toute sa vie trouvent leur origine dans les coups reçus à la tête.

Et là, c'était il y un an et demi, c'est le début d'un combat personnel et judiciaire. Elle doute d'abord de ses souvenirs, cherche des traces dans les archives, ne trouve rien. Puis elle pense à la presse, et là un petit miracle : un bibliothécaire tenace finit par dénicher un article dans un exemplaire du Progrès de 1973. Une brève minuscule, où il est fait mention d'une Zahia Hameurlaine de 18 ans, blessée à la tête après avoir chuté d'un camion.

Quelques lignes seulement, mais dit-elle un choc terrible... C'était le premier fil, qu'un détective privé sera chargé de tirer... Aujourd'hui, l'agresseur de l'époque a été retrouvé. Sa victime veut que la justice s'empare de son affaire. Pas pour obtenir de l'argent, mais pour que cet homme soit jugé.

Et pour répondre à d'autres questions. Selon son avocat, il y a eu défaillance des institutions, car à l'époque des faits, cette femme était une mineure qui n'a été ni protégée ni assistée et qui n'a pas eu la possibilité de saisir la justice quand elle est sortie du coma, ce qui a profité à son agresseur, et ce qui poserait problème en ce qui concerne la prescription. Une plainte doit être déposée cette semaine devant la justice lyonnaise.

Voilà pour cette affaire, mais ce qui fait les gros titres ce matin, c'est le débat sur les impôts après la dernière proposition de François Hollande...

Le candidat socialiste veut taxer plus lourdement les contribuables au-delà d'1 million d'euros de revenus par an... Les Echos soulignent dans leur titre que la France pourrait ainsi devenir "le pays qui taxe le plus les riches". Pour Libération, c'est la "taxe Fouquet's" qui renvoie Nicolas Sarkozy à son image de "président des riches". Réponse indignée du Figaro : "Hollande joue la surenchère", "la guerre contre les riches est déclarée, François Hollande vient de signer l'ordre de mobilisation et de sortir la Grosse Bertha fiscale".

Pour l'Humanité, c'est surtout un "signe symbolique envoyé aux électeurs de gauche" puisque la mesure Hollande toucherait une infime minorité de contribuables.

Une minorité qui s'inquiète déjà : selon le Parisien, l'annonce du candidat PS a même fait l'effet d'une bombe dans le football français. Et oui car les grands clubs français sont concernés directement, au PSG par exemple quasiment tous les joueurs émargent à plus de 100 000 euros bruts par mois.

Les responsables du foot français parlent même d'une grave menace qui pèse sur l'avenir du foot tricolore avec la fuite des talents vers l'étranger, et avec des clubs frappés au portefeuille : certains contrats prévoient même qu'en cas de changement de législation fiscale, c'est le club qui prend à sa charge l'éventuelle augmentation d'impôt.

Nous sommes le 29 février, l'occasion de découvrir un journal très particulier...

Un journal bissextile : il existe depuis 1980, mais il en est seulement à son numéro 9. Il ne paraît que le 29 février. A ce rythme-là, ses rédacteurs ne sont pas trop stressés par le bouclage...

C'est donc ce matin le retour de la Bougie du Sapeur, fidèle au rendez-vous, un titre en forme d'hommage au Sapeur Camenber pour un journal qui a l'ambition de vous faire rire en pastichant l'actualité.

A la Une : un scandale, le scandale du demi qu'on vous sert au bistrot, la Bougie du Sapeur "révèle" que le demi n'est en réalité qu'un quart et en appelle à une pétition pour en finir avec ce scandale, le demi doit redevenir un demi.

Comme le rire se partage, une partie des bénéfices du précédent numéro, vendu à 150 000 exemplaires, a été reversée à l'association "A Tire d'Aile" qui aide des enfants autistes et épileptiques.

Enfin dans le genre pastiche, un clin d'oeil de Christophe Barbier, le directeur de la rédaction de l'Express. Dans son édito vidéo, il nous refait The Artist, un édito muet en noir et blanc où il se désole de la  qualité des candidats à l'Elysée... Barbier muet, un moment rare à écouter attentivement sur lexpress.fr.

La presse à la Une

Une histoire vraiment étonnante à la Une du Progrès, celle d'une femme qui retrouve la mémoire après presque 40 ans d'amnésie. Elle avait été victime d'un viol, elle ne l'avait jamais su. C'est une intervention chirurgicale qui a lui a indirectement permis de retrouver la mémoire, sans doute sous l'effet de l'anesthésie.

 

 

 

 

 

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.