Cet article date de plus de six ans.

Une grande exposition sur la franc-maçonnerie à Paris en octobre 1940

écouter (3min)
La BNF organise une très grande exposition sur la franc-maçonnerie. Durant les années d'occupation, de nombreuses expositions de propagande viseront à dénoncer le complot judéo-maçonnique.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Retour à la fin du mois d’octobre 1940. Dans Paris occupé, une exposition est organisée au Petit Palais, un million de Parisiens s’y presseront : 

"Au Petit Palais, vient de s'ouvrir l'exposition maçonnique qui jette la lumière sur la curieuse et mystérieuse mise en scène établie par les francs-maçons qui prétendaient ainsi impressionner leurs adeptes. On ne peut que s'étonner et sourire aussi de constater que ces rites d'un autre âge aient pu, à notre époque faire l'objet de telles crédulités. Une puissance secrète aujourd'hui anéantie."

Exposition de propagande qui s’attaque à la franc-maçonnerie, cible du régime de Vichy depuis les premiers jours de son existence. Les Allemands ont montré la voie : le 14 juin 1940, les troupes allemandes défilent dans Paris. Signe de l’obsession nazie, le même jour, les loges maçonniques sont visitées. L'immeuble du Grand-Orient, rue Cadet, devient le siège du service du contre-espionnage, les questions maçonniques y occupant une place très importante. Les perquisitions commencent presque immédiatement.

L’antimaçonnisme de Vichy n’est pas qu’un signe de zèle envers l’occupant. Pour les hommes de Vichy, imprégnés des écrits de Charles Maurras, la franc-maçonnerie, comme les Juifs, représentent l’anti-France qui a mené la France véritable au déclin…Ecoutez ce qu’en dit Bernard Faye, historien et professeur au Collège de France dans une conférence le 14 mars 1941:

"Nous l'avons vécue pendant plus d'un siècle, et nous avons vu où ça nous a mené. A l'heure actuelle, il faut savoir le regarder. Sachons le regarder. Et de l'autre côté de ce fleuve de boue tâché de sang, sachons qu'il y a, si nous le traversons, notre destin."

Pendant toute la guerre, des conférences de ce type là et des expositions consacrées au complot judéo-maçonniques seront organisées sur tout le territoire français. Environ 60.000 francs-maçons français seront fichés et un millier sera déporté.

Le 9 août 1944, le Gouvernement Provisoire de la République Française promulguera depuis Alger une ordonnance essentielle ôtant toute légalité au régime de Vichy faisant de la France, un pays exclusivement républicain. Et parmi les mesures, le rétablissement de l’activité de la franc-maçonnerie. Signe du lien indéfectible de la franc-maçonnerie et de la République.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.