Histoires d'info, France info

Quand Saint-Gobain résista à Antoine Riboud (1969)

C'est le feuilleton médiatique du mois de janvier 1969. BSN, la firme spécialisée dans le verre d'Antoine Riboud parviendra-t-elle à prendre le contrôle de Saint-Gobain?

(Après l'échec du rachat du fabriquant de verre, Antoine Riboud (ici en 1994) changera de stratégie, notamment en faisant l'acquisition de Danone © Sipa)

Retour à la fin du mois de janvier 1969. Après un bras de fer de plus d’un mois, on va enfin savoir si BSN, la firme spécialisée dans le verre d’Antoine Riboud, va prendre le contrôle de la vénérable entreprise Saint-Gobain grâce à une OPA.

Le président de Saint-Gobain Arnaud de Vogue dégaine un ultime argument pour empêcher les actionnaires de son groupe d’échanger leurs actions Saint-Gobain contre des obligations BSN…

 

Nous savons aujourd'hui que l'attaque échouera et que la majorité demeurera entre des mains françaises. Ceci est extrêmement important dès que l'on sait que la société BSN est une société contrôlée de l'étranger...

 

Voilà un argument qui aujourd’hui nous ferait sourire quand on sait que Saint-Gobain vend tranquillement sa filiale verre, Veralia, à un fonds américain Apollo Global Management.

Mais à l’époque, c'est un sérieux argument au point que le Premier ministre Maurice Couve de Murville doit le balayer pour justifier l’inaction du gouvernement dans ce dossier :

 

Le gouvernement n'a pas à intervenir dans une affaire qui ne met en cause que des entreprises françaises

 

Au-delà de la question du patriotisme qui ne se pose pas, en réalité, la bataille BSN/Saint-Gobain est un choc culturel que le Figaro décrit ainsi à l’époque :

"Imaginez un jeune aventurier bousculant une vieille dame très digne dans un salon Louis XV"
 

Après son échec, BSN change profondément et presque immédiatement de stratégie. Ayant échoué à devenir le roi du contenant, Antoine Riboud décide de devenir le géant du contenu.

A peine un an après l’échec de l’OPA, BSN a commencé sa mue en prenant le contrôle d'Evian et de Kronenbourg. La fusion avec Gervais-Danone en 1973 marquera une nouvelle étape de l’évolution de BSN. Une évolution commencée par un échec.

 

 

1969, l'année où Antoine Riboud a totalement changé de stratégie
--'--
--'--
 

(Après l'échec du rachat du fabriquant de verre, Antoine Riboud (ici en 1994) changera de stratégie, notamment en faisant l'acquisition de Danone © Sipa)