Histoires d'info, France info

Quand Jean Yanne et Jacques Martin se moquaient de Napoléon à Waterloo (1964)

Et si la bataille de Waterloo était une course cycliste ? Une idée loufoque et scandaleuse à l'époque et qui valut de sévères critiques à Jean Yanne et Jacques Martin.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Retour au 26 mars 1964. Les Français sont bien installés devant la première chaîne de télévision pour voir le 3ème numéro d’une émission de Jacques Martin et Jean Yanne, "1 = 3".

C’est une émission d’une demi-heure, rythmée par des sketchs. Et en ce 26 mars 1964,  l’un d’entre eux va particulièrement choquer. C’est le tour d’Europe cycliste, une course un peu particulière.

 

Sur des vélos, en costume d’époque, Cambronne, Masséna, Murat et bien sûr Napoléon, alias Jean Yanne. Et ce qui devait arriver arriva, une crevaison et, au loin, l’arrivée providentielle de Grouchy, qui s’avère finalement être Blücher, le général prussien qui réglera tout le monde au sprint sur le vélodrome de Waterloo

La désillusion est cruelle pour Napoléon et son équipe.

 

Cette émission suscite une vague de protestations, peut-être un peu surévaluée par Jacques Martin lui-même qui avait confié à Pierre Tchernia en 1988 :

"Ca a été un scandale immense, les téléspectateurs corses ont brandi le fanion de la révolte. Un député, un sénateur et je ne sais plus qui ont exigé que Jean Yanne et moi on fasse un autodafé de ce sketch. Ils ont aussi exigé des excuses et que nous nous rendions en délégation sur le tombeau de l’empereur à Paris..."

Il est clair qu’aujourd’hui, un tel sketch ne pourrait être tourné. Non pas évidemment par peur du scandale, mais parce que la bataille de Waterloo est à ce point méconnue qu’on ne pourrait plus s’en servir pour faire rire.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)