Histoires d'info, France info

Le téléphone au volant, l'histoire d'un rêve américain, devenu cauchemar du conducteur

Utiliser votre téléphone au volant pourrait bientôt vous coûter votre permis de conduire. Mais il fut, il y a bien longtemps, un rêve pour les automobilistes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Photo prise dans les années 50 d\'une femme passant un coup de fil dans un luxueux véhicule, à Paris.
Photo prise dans les années 50 d'une femme passant un coup de fil dans un luxueux véhicule, à Paris. (STF / AFP)

D'ici à la fin de l'année, les automobilistes pourraient perdre leur permis de conduire s'ils commettent une infraction en téléphonant. Aujourd'hui, utiliser son téléphone portable en conduisant est une infraction punie de 135 € d'amende et trois points sur le permis. Mais cette législation, déjà très punitive, semble insuffisante pour empêcher les conducteurs de passer des coups de fils ou d’envoyer des messages au volant.

Le téléphone en voiture, l'avenir moderne

Pourtant, le téléphone, fut, il y a bien longtemps un rêve ! En 1954, le téléphone en voiture fait fantasmer sur un avenir moderne et palpitant, avec au passage un chouïa de rêve américain. "Le téléphone va-t-il étendre son réseau aux voitures qui circulent dans Paris ? Une automobile, munie d'un poste radio téléphonique expérimental, a été mise en circulation", affirme un journaliste dans un reportage de l'époque. Aucune évocation d’un quelconque risque, même si on pianote pas soi-même le numéro mais on le donne à une standardiste. 

L'Italie interdit le téléphone au volant dès... 1993

Les risques commenceront à être évoqués, non pas d’abord en France, mais très tôt dans un pays voisin et pionnier pour le développement des téléphones dans les voitures : l'Italie.

En octobre 1991, les compagnies d'assurance dénoncent une augmentation du nombre d'accidents. Le gouvernement émet l'idée d'interdire l'utilisation du téléphone au conducteur lorsqu'il roule. "Pas besoin d'interdire le téléphone, puisqu'aujourd'hui, il existe des systèmes qui permettent de téléphoner les mains libres", assure un Romain. Mais malgré ses arguments, l'Italie sera le premier pays à légiférer spécifiquement contre le téléphone au volant, en 1993, à une date où les téléphones portables sont encore très rares en France.

Un drame fait basculer la loi française

Comme souvent en France, il faut un drame pour faire avancer la législation. En avril 2001, une automobiliste fauche un peloton d'une quinzaine de jeunes cyclistes, à Melun (Seine-et-Marne), alors que son téléphone sonne dans sa voiture. Dans l'accident, elle tue une adolescente de 14 ans et en blesse grièvement deux autres.

C'est en 2003 que, pour la première fois, un décret ciblera spécifiquement le téléphone portable dans le code de la route qui précise que "l’usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation est interdit". Mais manifestement l’amende de 135 euros ne suffira pas, puisqu’en 2012 s’ajoutera le retrait de 3 points sur le permis de conduire. Ce qui, manifestement, ne suffira pas...

Photo prise dans les années 50 d\'une femme passant un coup de fil dans un luxueux véhicule, à Paris.
Photo prise dans les années 50 d'une femme passant un coup de fil dans un luxueux véhicule, à Paris. (STF / AFP)