Cet article date de plus de sept ans.

Le Nobel de la paix, un prix politique

écouter
Régulièrement, le Prix Nobel de la paix fait polémique. Les réactions sont souvent vives. Retour sur quelques controverses et ce qu'elles révèlent, à la veille de la remise du Prix 2014.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (© le Prix Nobel de la paix, un prix politique)

En Novembre 1975, le Prix Nobel de la paix est attribué au dissident soviétique Sakharov et cela ne plait pas du tout à Moscou qui y voit un prix éminemment politique, la volonté d'humilier l'URSS.

Le Nobel de la paix, un prix politique ?

Considérer que le Prix Nobel est politique et qu'il est un instrument américain ou occidental, cela avait déjà été évoqué deux ans plus tôt. En 1973, il avait été attribué à la surprise générale à Henry Kissinger en récompense de ses efforts pour la paix au Vietnam. Ce même Henry Kissinger à l'origine des bombardements sur le Cambodge et des coups d'Etats sanglants en Amérique latine.

Que le choix du lauréat réponde à un agenda politique est une critique régulière qui, peut-être, planera à nouveau demain au moment où sera dévoilé le nom du gagnant 2014.

Le Nobel dit le bien, et en creux dénonce le mal

En 1995, la France est critiquée de toute part en raison de la reprise des essais nucléaires dans le Pacifique. Aussi, lorsque le Prix Nobel de la paix est attribué à l'organisation antinucléaire Pugwatch, plaçant ainsi la morale du côté des anti, Pierre Lellouche, député RPR voit rouge. Pour lui, Pugwatch est une organisation manipulée par les Soviétiques, ce qui lui enlève toute légitimité.

De fait, le Nobel est un prix éminemment politique, en disant le bien, il dit en creux le mal. L'URSS, la France et ses essais nucléaires, ou encore la Chine en 2010 après l'annonce du lauréat Liu Xiaobo, dissident chinois emprisonné. Au point que cette année-là, pour faire concurrence au prix Nobel, les Chinois créent le Prix Confucius pour "promouvoir la paix dans le monde du point de vue de l'Orient", et plus que l'Orient, Confucius. Mais malgré cette création et l'attribution d'un prix à Vladimir Poutine en 2011, cette récompense ne tient pas.

Preuve que malgré les critiques dont il fait l'objet, le Prix Nobel de la paix reste inégalable.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.