Cet article date de plus de sept ans.

Jeb Bush candidat en 2016, ou comment effacer une nuit de novembre 1994...

écouter (5min)
Une nuit de novembre 1994, le rêve de la Maison Blanche s'éteint pour Jeb Bush. Le fils cadet de l'ancien président George Herbert échoue à se faire élire gouverneur de Floride. Il était pourtant désigné par son père pour remettre un Bush à la Maison Blanche. Artisan de la victoire de son frère en 2000, il tient peut-être aujourd’hui sa revanche.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (George, George W. et Jeb Bush en 2006 © maxppp)

Le 8 novembre 1994, dans la nuit américaine, le suspens est à son comble. Une famille en particulier croise les doigts, la famille Bush dont les deux fils sont candidats. George Walker et Jeb, les deux fils de l'ancien président. Ils sont engagés dans un scrutin serré: les élections de mi-mandats, qui voient triompher les Républicains, deux ans après l'entrée de Bill Clinton à la Maison Blanche. En jeu pour les deux fils Bush, deux sièges de gouverneur. George au Texas, Jeb en Floride.

La nuit électorale avançant, ces élections se révèlent en demi-teinte pour les deux frères. Si George l'emporte à la surprise générale face à la sortante Ann Richards au Texas, ce n'est pas le cas de son frère cadet, battu en Floride par Lawton Chiles en Floride. On commente les résultats sur CNN:

Le plus jeune des frères Bush n'a pas remporté l'élection en Floride. C'est une soirée en demi-teinte pour la famille Bush et clairement une nuit difficile pour Jeb Bush !

Pour Jeb, la claque est sévère. Mais elle l'est aussi pour son père George Herbert Bush. Battu en 1992 par Clinton, l'ancien président avait placé tous ses espoirs en Jeb, qu'il avait littéralement choisi pour reprendre le flambeau, c'est à dire le bureau ovale à l'horizon 2000. La défaite de 1994 met un coup d'arrêt à ce plan.

Les espoirs portés désormais sur George W. Bush

C'est ainsi que George Walker Bush, l'aîné, l'ancien alcoolique beaucoup moins brillant que son cadet, se retrouve propulsé sur le devant de la scène. Ironie de l'histoire, c'est dans l'Etat de son petit frère que se joue l'élection présidentielle de 2000, qui l'oppose au vice-président de Bill Clinton, Al Gore.

Suspens, imbroglio, soupçons de fraude organisée par Jeb pour offrir son Etat, et donc la victoire à son frère, recomptage des bulletins, saisie de la Cour Suprême...  Après un feuilleton de 35 jours, le 13 décembre 1994, Al Gore s'incline. George W. Bush devient le 43ième Président des Etats-Unis.

Jeb Bush a annoncé cette semaine qu'il allait certainement se présenter à l'élection présidentielle, pouvant compter sur le soutien de son père et de son frère. Comme si 20 ans plus tard, il avait enfin l'occasion d'effacer cette terrible nuit de 1994.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.