Histoires d'info, France info

Histoires d'info. De Cerdan à Mbappé en passant par Zidane, ces retours triomphaux qui en disent long

Kylian Mbappé est revenu mercredi à Bondy, où il a grandi. Bien avant lui, d'autres champions ont reçu un accueil triomphal dans leur ville d'origine. Historique ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Kylian Mbappé au stade Léo-Lagrange de Bondy, le 17 octobre 2018.
Kylian Mbappé au stade Léo-Lagrange de Bondy, le 17 octobre 2018. (FRANCK FIFE / AFP)

On ne va pas remonter aux arcs de triomphe que l’on érigeait pour les généraux victorieux du temps de la Rome antique pour revenir sur le retour triomphal de Kylian Mbappé à Bondy, mercredi 17 octobre. Qu’un champion tout juste auréolé rentre dans sa ville ou son village natal n’a d’abord rien d’exceptionnel. C’est même assez naturel de vouloir fêter son triomphe avec ceux qui l’ont vu grandir et qui l’ont aidé à devenir le champion qu’il est devenu.

Si on quitte un instant le football, en boxe, l’immense Marcel Cerdan est revenu à Paris à la fin du mois de septembre 1948, auréolé de son titre de champion du monde. Plusieurs centaines de milliers de Parisiens l’acclament, mais son retour chez lui, c’est quelques jours plus tard à Casablanca, là où il grandi, et là où vivent sa famille et ses amis les plus proches. L’accueil est triomphal. C’est exceptionnel, notamment parce que la boxe, contrairement au football, est un sport individuel.

Casablanca pour Cerdan, La Castellane pour Zidane

Du côté du foot, Raymond Kopa ne retourne pas triomphalement à Nœux-les-Mines, après la Coupe du monde 1958, idem pour Michel Platini à Jœuf, après celle de 1982. En tout cas, aucune trace dans les archives, ni de la radio, ni de la télé, ni de la presse. Mais, ils n’ont pas gagné la coupe du monde.

Du côté de Zinédine Zidane, après le 12 juillet 1998, les choses sont différentes. Il est bien revenu à La Castellane après la Coupe du monde. Avec une ferveur qui ressemblait au retour de Mbappé à Bondy… mais à l’abri des caméras, bien dans l’esprit du discret Zinédine Zidane.

Discret, il semble l’être aussi Kylian Mbappé, mais il y a vingt ans, il n’y avait pas de smartphone, pas de réseaux sociaux, l’on pouvait encore se cacher, partager un moment pour le seul plaisir du partage. A cet égard, la visite de MBappé à Bondy, très sympathique évidemment est aussi un produit de son temps. Et à ce titre, et pour répondre à votre question du début, oui elle est bien historique en ce sens qu’elle marque parfaitement son époque.

Kylian Mbappé au stade Léo-Lagrange de Bondy, le 17 octobre 2018.
Kylian Mbappé au stade Léo-Lagrange de Bondy, le 17 octobre 2018. (FRANCK FIFE / AFP)