Histoires d'info, France info

Histoires d'info. Le "Titanic", insubmersible mythe

Une nouvelle théorie sur l'accident du "Titanic" et tout le monde reparle d'un accident vieux de plus d'un siècle. Mais pourquoi continue-t-il de fasciner ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Illustration montrant le naufrage du Titanic, le 14 avril 1912, après avoir heurté un iceberg.   
Illustration montrant le naufrage du Titanic, le 14 avril 1912, après avoir heurté un iceberg.    (- / AFP)

La chaîne de télévision Channel 4 a diffusé un documentaire qui apporte de ouveaux éléments sur le naufrage du Titanic. Et Tout le monde reparle d'un accident vieux de plus d'un siècle. Mais pourquoi continue-t-il de fasciner ?

Il faut d'abord préciser que la disparition du Titanic fascine depuis le premier jour. La presse en fait les gros titres en avril 1912 et c’est bien normal. Imaginez qu’il s’agit du plus beau, du plus luxueux navire de son temps, surnommé l’Insubmersible, et qui coule lors de sa première traversée dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, quatre jour seulement après avoir quitté le port de Southampton.

Il y a aussi l’ampleur du bilan : près de 1 500 morts et 700 survivants. Dont beaucoup de femmes et d’enfants, la règle ayant, et c’est rarement le cas, été respectée.

Un couple fortuné et amoureux se trouvait à bord

Et il y a des histoires émouvantes dans lesquelles on peut se projeter. A l’image de celle-ci racontée par une survivante en 1955 : "Il y avait à côté de moi deux beaux vieillards, propriétaires du grand magasin Macy's de New York. Elle refuse d'aller dans la barque. Elle se suspendit au cou de son mari: 'Nous sommes mariés depuis 50 ans, je ne veux pas te quitter, je veux mourir avec toi.'"

Le fait que le navire ait mis tant de temps à couler nous permet de nous poser des questions sur nous, sur ce que nous aurions fait.

Et puis il y a le mystère de l’épave qui a aussi très longtemps nourri le mythe. Un triple mystère même. Celui d’abord de l’état de l’épave : le navire a-t-il été coupé en deux par le choc ou bien est-il resté en un seul morceau au fond de l’océan. Celui ensuite de son contenu, des personnes aussi fortunées n’ont pu laisser qu’un trésor dans le fond de l’océan.

On parle de diamants à bord

D’où évidemment le troisième mystère qui permet d’ailleurs de résoudre les deux premiers : celui du lieu de l’épave objet de nombreuses recherches, depuis les années 1920. Toutes échouent, en raison de limites technologiques, jusqu’au début du mois de septembre 1985, quand enfin l'épave est reperée.

Les équipes américaines et françaises ne découvriront pas de trésors, mais, de nombreux objets du quotidien, de la vaisselle, des photos, des chaussures exposés régulièrement, qui donne vie à ce drame et qui participe du mythe.

Illustration montrant le naufrage du Titanic, le 14 avril 1912, après avoir heurté un iceberg.   
Illustration montrant le naufrage du Titanic, le 14 avril 1912, après avoir heurté un iceberg.    (- / AFP)