Histoires d'info, France info

A la recherche de l'électeur du FN... (1984)

Avec l'émergence du FN dans les urnes, les médias et les politiques s'interrogent: mais qui est l'électeur du FN?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Retour ce matin en février 1984. Un an plus tôt lors des élections municipales, notamment à Dreux, le Front national a réussi une percée impressionnante. A quelques mois des élections européennes, le magazine d’actualité de FR3,  "Vendredi", diffuse un documentaire au titre éloquent "Les Français d’abord", qui n’est autre que le slogan du FN…Le documentaire s’ouvre sur cette scène étonnante:

"Vous avez accepté d'être interviewé à condition de ne pas être identifié, vous pouvez nous dire pourquoi?
-Oh ben, parce que maintenant le racisme c'est un mot qui est galvaudé...
-Vous votez pour qui?
-Le Pen
-Et avant?
-Mitterrand
-Vous êtes de droite?
-Non, Français. J'ai peur que les étrangers nous supplantent, qu'ils soient majoritaires."

L’électeur du FN est insaisissable. Il n’accepte le plus souvent de se confier qu’à la condition d’être anonyme. C’est un vote honteux. Et dans le documentaire, les reporters qui se font passer par des militants nationalistes filment les réactions des passants en caméras cachées.

Quatre mois plus tard, anonymes peut-être mais les électeurs du FN sont de plus en plus nombreux. Aux Européennes de juin 1984, le FN réalise 11% à l’échelle nationale, mais plus de 20% dans certaines communes, comme à Marseille où il devance le PS.

De quoi s’interroger à nouveau sur ce fameux électeur FN et ses motivations. Incapables de le cerner, gauche et droite se renvoie la responsabilité de son émergence, ici Simone Veil puis le communiste Roland Leroy, au lendemain des européennes…

"L'extrémisme, nous n'en n'avions jamais eu en France depuis 1945. Il a fallu ce qui s'est passé depuis trois ans avec un gouvernement socialiste pour que tout d'un coup, ce parti se gonfle de gens qui ne sont pas des extrémistes, mais qui en ont assez, qui sont exaspérés." Simone Veil"Le Pen est secrété par la droite, par les gâchis des politiques sociales et la concentration des immigrés dans les ghettos dans des villes ouvrières, tout ça fournit la base pour que Le Pen utilise certains mécontentements. Le Pen est secrété par votre politique." Roland Leroy

Entre électeurs anonymes et accusation réciproque de la gauche et de la droite, c’est un aveuglement général qui a longtemps entouré la montée en puissance du Front national. L’arrivée en pleine lumière est d’autant plus brutale.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)