Histoire d'Homme, France info

Raconte-moi une histoire vraie !

Si autrefois, au temps où nos pays étaient en guerre, il était impensable que qui que ce soit s'expose, en public, à parler de sa vie ou de lui-même.  Aujourd'hui les éditeurs ne cessent d'imprimer des  autobiographies. Le psychiatre et psychanalyste Boris Cyrulnik analyse ce phénomène socio-culturel.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Si
la guerre était source d'une multitude d'histoires plus ou moins romancées,
dans lesquelles il était très mal vu de parler de soi sous une forme ou sous
une autre, aujourd'hui l'histoire vécue qui oblige l'auteur à parler de lui et
à dire JE devient un style littéraire à part entière.

"Le 'Je' devient admirable alors qu'il était haïssable il n'y a pas si longtemps encore "

Boris Cyrulnik prend pour exemple le livre récent de Franck Dugravier, Bébés, parents et grands-parents. Des rencontres inattendues , dans lequel ce pédiatre patricien raconte son quotidien et "nous fait découvrir la richesse du banal ". Est ce que les pères sont des mères comme les autres, écrit-il, est ce que les grands-mères sont "rayées", comme disent les enfants...

(©)