Histoire d'égalité, France info

Les jeunes mobilisés pour une société plus solidaire

Ashoka, 1er réseau mondial d' entrepreneurs sociaux, a créé un programme jeunes pour les aider à monter leurs projets en faveur d'une société plus solidaire.

(©)

Beaucoup de jeunes ont envie de s'investir pour devenir acteurs de changement. Conscients des problèmes sociaux et environnementaux, ils ont des idées, mais ne savent pas comment faire pour les mettre en pratique. C'est pour eux qu' Ashoka a mis en place un programme spécialement dédié à la jeunesse, Jevolution.

                          Changer l' image des réfugiés

Encadrés et conseillés par des entrepreneurs sociaux expérimentés, ils créent leur propre structure. Nathanael Molle, 27 ans, a mis en place Singa France.Cette association aide les réfugiés à s'intégrer dans leur pays d' accueil. "On leur propose des cours de français, des activités sportives et culturelles, et on les met en contact avec des réseaux professionnels qui leur permettront de trouver un emplo i". Nathanael, d' origine franco Brésilienne, a lui même beaucoup vécu à l'étranger et sait que l'intégration n'est pas une chose facile. Ces réfugiés, obligés de fuir leur pays où ils étaient persécutés, se retrouvent totalement démunis à leur arrivée en France. Il leur faut parfois 3 ans pour obtenir le statut de réfugié délivré par l'OFPRA. Des périodes où ils sont seuls, sans aucun contact, perdus dans une société dont ils ignorent les codes sociaux culturels. Singa accompagne 80 personnes venues de 34 pays différents , Sri Lanka, Ukraine , Afrique, Tchétchénie.... 

                     La musique pour l' intégration

Arnault rêve d'une société plus solidaire, et  a choisi la musique comme outil d' intégration sociale. Chaque semaine, il anime des ateliers de guitare dans un foyer accueillant des enfants issus de milieux modestes. L'idée de créer "Musique pour Tous" a germé depuis longtemps dans la tête de ce garçon de 18 ans. "Grâce à Ashoka j'ai pu mettre en place ce projet qui me tient à coeur .Il permet aux enfants de découvrire la musique , en exprimant leur créativité ".Un projet qui a changé le regard d'Arnault sur la société. Etudiant en prépa au lycée Henri IV, il espère devenir un jour entrepreneur social, et donner du sens à sa vie.

Pour les dirigeants d'Ashoka, ce programme jeune permet de former les acteurs du changement . Leur donner les clés pour l'avenir en espérant un monde meilleur.

 

 

 

(©)