Shani, 21 ans, rappeuse : "Il faut que les gens se réveillent et arrêtent de se diviser"

écouter (333min)

Tous les jours, Manon Mella donne la parole aux jeunes de 18-28 ans. Jeudi 7 octobre, rencontre avec Shani, une jeune rappeuse parisienne de 21 ans.

Article rédigé par
Manon Mella - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Shani Da Flava, 21 ans, étudiante et rappeuse parisienne. (MANON MELLA / FRANCEINFO)

Direction la bibliothèque François-Mitterrand, dans le 13e arrondissement de Paris, pour rencontrer Shani, 21 ans. Étudiante en BTS tourisme, elle rêve avant tout de vivre de sa musique, le rap, qu'elle définit comme "féministe". Shani Da Flava, c'est son nom de scène, participe en ce moment au révélateur Tropico, un tremplin pour soutenir les jeunes créatifs à faire grandir leur projet artistique.

"Le rap c'est une manière de me faire entendre"

"Depuis toute petite je baigne dans le rap. J'ai toujours eu un amour particulier pour les rappeuses", se souvient Shani. Dans ses chansons, la jeune artiste "se met en scène en tant que femme forte qui n'a peur de rien, qui est belle et confiante". "C'est purement de l'ego trip", ajoute-t-elle. Shani parle aussi "d'argent et de la belle vie" comme elle dit. "C'est les belles choses, c'est ce qui permet de briller", dit-elle. 

"Le rap féminin, c'est des filles qui s'approprient un milieu masculin", explique Shani, pour qui sa musique est forcément politique. "Les femmes sont peu entendues dans la société, du coup pour moi le rap c'est une manière de me faire entendre. Ma musique me permet de m'émanciper". Quant aux études en tourisme que Shani poursuit, "c'est pour la famille, c'est pour le bagage. J'ai pour projet de m'investir à fond dans ma musique". 

"Jean-Luc Mélenchon est le candidat le plus honnête et transparent"

En 2022, Shani "compte bien voter pour l'élection présidentielle". Qui choisira-t-elle au premier tour ? "Mon bébé d'amour Mélenchon", lance Shani, 21 ans. "C'est le candidat le plus honnête et le plus transparent", dit la jeune rappeuse qui se dit "sensible aux inégalités de genre, de race, de classe" et qui confie être intéressée par la politique, "surtout en ce moment".

"Il y a plein de moyens de s'informer et je pense qu'il faut vraiment s'informer avant les élections, c'est important", préconise Shani pour qui "il faut vraiment que les gens se réveillent et arrêtent de se diviser. Entre les vaccinés et les non-vaccinés, les pro-ci, les pro-ça...Non", conclut-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.