Olivier, 23 ans : "La politique ? Très peu pour moi"

écouter (3min)

Tous les jours, Manon Mella donne la parole aux jeunes de 18-28 ans. Mardi 19 octobre, rencontre avec Olivier, 23 ans, étudiant à l'Ecole de la deuxième chance à Fourmies, dans le Nord. 

Article rédigé par
Manon Mella - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Olivier, 23 ans, en formation dans au L@Bo, le fab lab de Fourmies (Nord) (MANON MELLA / FRANCEINFO)

Direction Le L@bo de Fourmies (Nord), un tiers-lieu numérique ouvert à tous qui permet de vulgariser l'apprentissage des nouvelles technologies auprès des habitants. Dans une ville où le chômage est trois fois supérieur à la moyenne nationale, ce fab lab permet de faciliter le chemin vers l'emploi, notamment pour les jeunes.

Olivier vient d'y effectuer un stage de quelques semaines. En formation à l'École de la deuxième chance, qui permet à des jeunes sans qualifications d'accéder à l'emploi, ce jeune de 23 ans a toujours eu du mal à s'orienter. Grâce à ce fab lab, qui compte aujourd'hui 600 adhérents, il semblerait qu'il ait enfin trouvé sa voie. "J'ai été agréablement surpris par ce stage car c'est du numérique, de la création et du social", raconte Olivier qui crée des objets dessinés sur l'ordinateur et qu'il imprime grâce à des imprimantes 3D. "On a réussi à m'apprendre à donner vie à mes petites créations", explique-t-il.

Des imprimantes 3D au fab lab "Le L@bo", à Fourmies (Nord) (MANON MELLA / FRANCEINFO)

L'étudiant salue tout l'aspect "accompagnement" qui va avec, lui qui "divague beaucoup", reconnaît-il. Les salariés du L@bo se tiennent en effet à disposition du public pour les orienter vers des formations dans le numérique. Ils organisent aussi des ateliers d'informatique, de création 3D et même de bricolage. Sans formation et sans emploi, Olivier reconnaît avoir "la chance" que ses parents l'épaulent encore, lui qui vit à Aubenton, un petit village situé à 30km de Fourmies.  

"La politique, on en entend trop parler"

La politique ? "Très peu pour moi", lance Olivier qui "regarde très peu la télévision" et qui ne se renseignent pas via "les médias traditionnels", à part la radio quand il prend la voiture. Ce jeune de 23 ans trouve que "la politique, on en entend trop parler", ajoutant qu'il vit ça comme "un bourrage de crâne". Cependant, Olivier vote "à toutes les élections : les régionales, les communales...", précise-t-il, ajoutant qu'il s'intéresse de plus en plus à l'écologie et à la création d'emplois.

Olivier ne souhaite pas en dire plus sur ses choix politiques mais invite toutes les personnes à "aller faire un tour dans le fab lab de leur ville". Pour l'instant Le L@bo est installé dans un préfabriqué provisoire et devrait, en octobre 2022, s'implanter dans l’ancienne friche du magasin DIA, dans le centre-ville de Fourmies.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.