Malicia, 18 ans : "S'il faut voter pour Marine Le Pen à la place d'Emmanuel Macron, je le ferai sans aucune pitié"

écouter (3min)

Tous les jours, Manon Mella donne la parole aux jeunes de 18-30 ans. Mercredi 13 avril, rencontre avec Malicia, 18 ans, employée de restauration à La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne). 

Article rédigé par
Manon Mella - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Malicia, 18 ans, employée de restauration à La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne). (MANON MELLA / FRANCEINFO)

Malicia, 18 ans, travaille dans la restauration à La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne). Dans cette commune, Marine Le Pen est arrivée en tête avec 28% des voix. L’abstention a quant à elle atteint près de 32%. Rencontre avec Malicia qui hésite entre voter blanc ou voter pour Marine Le Pen au second tour.

"Je ne voulais ni d'Emmanuel Macron ni de Marine Le Pen"

Comme 42% des 18-24 ans, Malicia n'est pas allée voter au premier tour de l'élection présidentielle. "Je regrette. Je voulais voter pour Jean-Luc Mélenchon. Je ne voulais pas d'Emmanuel Macron ni de Marine Le Pen au second tour." Malicia explique ne pas s'être rendue aux urnes dimanche 10 avril par manque d'informations.

Pourtant, il se pourrait que Malicia choisisse la candidate du Rassemblement national au second tour. "S'il faut voter pour Marine Le Pen à la place d'Emmanuel Macron, je le ferai sans aucune pitié." Malicia ajoute dans le même temps ne pas être d'accord avec le fait que Marine Le Pen veuille interdire le port du voile dans l'espace public

Malicia ne s'informe pas. "Marine Le Pen, c'est ma mère qui m'en a parlé. Je suis beaucoup plus informée par ma mère que par les informations classiques", commente-t-elle. "Ma mère soutient Marine Le Pen à 100%. Emmanuel Macron, elle le déteste."

"J'hésite à voter blanc. J'hésite beaucoup."

Malicia, 18 ans

Malicia semble exprimer beaucoup de défiance vis-à-vis des partis de gouvernement et beaucoup de déception vis-à-vis du président Emmanuel Macron. "Si personne ne vote pour Marine Le Pen, ça sera Emmanuel Macron qui prendra sa place. On est fichus."

Ce que souhaite voir Malicia, c'est du changement. Marine Le Pen représenterait pour elle un vote de colère plutôt qu'un vote d'adhésion. "Ça changerait d'avoir une fille présidente. Ça serait bien de tester et voir quel serait son pouvoir en tant que présidente", conclut-t-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.