Camille, 27 ans : "Si on arrivait à 2 000 euros net pour une aide-soignante, ce serait un grand pas"

écouter (3min)

Tous les jours, Manon Mella donne la parole aux jeunes de 18-30 ans. Mercredi 26 janvier, rencontre avec Camille, 27 ans, aide-soignante à Paris.

Article rédigé par
Manon Mella - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Camille, 27 ans, aide-soignante à Paris. (MANON MELLA / FRANCEINFO)

Camille, 27 ans, est aide-soignante dans un hôpital à Paris. Elle exerce ce métier depuis dix ans maintenant. Quand elle en parle, elle le fait avec fierté. Camille raconte se sentir chanceuse d'avoir un travail par les temps qui courent mais quand il s'agit d'évoquer la question des salaires. 

"Pour le métier qu'on fait on aimerait gagner plus."

Camille, 27 ans

à franceinfo

Le 12 avril dernier, le ministre de la Santé Olivier Véran avait annoncé une revalorisation des grilles de salaires pour plus de 500 000 soignants qui toucheront 45 euros net de plus par mois après un an de carrière et jusqu'à 468 euros en fin de carrière, selon le ministère. "Si on arrivait à 2 000 euros net pour une aide-soignante, ça serait un grand pas", ajoute Camille. 

Quand la crise sanitaire a éclaté, Camille travaillait en service de réanimation. "On s'en rappellera toutes et tous, toute notre vie. La mort, le malheur, la tristesse des gens et des familles...Cela reste difficile à encaisser.

"La politique actuellement ça ne m'intéresse pas"

Le débat politique, Camille confie "ne pas l'écouter, peut-être parce que le Covid est encore là et qu'on est encore submergés par tout ce qu'il se passe. Depuis le Covid-19, je m'y intéresse un peu moins alors que normalement ça aurait peut-être dû être le contraire justement...Pour l'instant ce n'est pas le cas."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.