Tempêtes Ciaran et Domingos : les solutions d'hébergement d'urgence en cas de travaux trop importants

Les tempêtes Ciaran et Domingos ont fait de gros dégâts sur leur passage, comme en Charente Maritime par exemple, où 175 maisons ont été déclarées inhabitables. Comment se reloger lorsque la reconstruction peut prendre des mois ? Franceinfo conseil fait le point.
Article rédigé par franceinfo - Marion Delpech
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Maison dans le centre-ville de Plomodiern, Finistère, après la tempête Ciaran, le 2 novembre 2023. (GUILLAUME SALIGOT / MAXPPP)

Après les tempêtes Ciaran et Domingos, plus de 150 000 foyers étaient encore privés d'électricité dimanche 5 novembre, mais le problème est plus grave pour ceux qui ont vu leur maison déclarée inhabitable. À situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle.

Compagnies d'assurance et l'hébergement d'urgence

Les compagnies d’assurance se sont mises d’accord pour rallonger à 30 jours au lieu de 5 jours le délai maximum pour envoyer sa déclaration de sinistre.

Après avoir constaté, photographié les dégâts tournez-vous vers votre assureur habitation pour bénéficier de l’Assistance hébergement d'urgence. Elle permet d’être relogé en quelques heures, dans un hôtel par exemple, et ce pour cinq jours consécutifs à compter de la date du sinistre. Sans avoir à avancer de frais, vous pouvez bénéficier d’une indemnisation d'au moins 80 euros par jour et par occupant.

Si à la suite de ces cinq jours, vous ne pouvez toujours pas réintégrer votre domicile, votre assureur étendra la durée de votre prise en charge, après l’estimation d’un expert. Cette prise en charge pourra alors courir jusqu’à six mois ou plus en fonction de l’assurance que vous avez choisie. Certaines prennent même en charge les frais liés au déménagement, à l’acheminement des enfants, ou encore à la garde des animaux de compagnie.

Indemnisation des locataires et des propriétaires

Les propriétaires peuvent compter sur une indemnisation identique à la valeur locative de leur bien ou à celle des échéances de leur prêt.

Pour les locataires, deux solutions s’offrent à eux : ils peuvent être indemnisés à hauteur du montant de leur loyer charges incluses, ou demander une diminution du prix de leur loyer. À défaut d’un compromis avec le bailleur, ou en cas de destruction totale de leur habitation, ils sont également autorisés à résilier leur contrat de location. Le propriétaire devra alors lui verser le loyer payé à l'avance, mais n’est pas obligé de le reloger.

Solutions d'hébergement solidaire

D’autres solutions d’hébergement plus solidaires existent, n’hésitez pas à contacter les collectivités, elles peuvent également avoir un hébergement à vous proposer.

En cas de mise à disposition d’un bien à titre gratuit, lorsqu'on bénéficie de l’aide d’un proche, d’un ami ou d’une connaissance, veillez tout de même à signer un contrat de prêt. Vous pourriez y inclure une clause pour financer l’eau et l’électricité.

>> Tempête Ciaran : des dégâts évalués à près de 400 millions d'euros, selon des modélisations

Enfin s’il vous est demandé une contrepartie financière, vous n’aurez à signer un contrat de location que si vous avez résilié l’ancien et que vous ne comptez pas réintégrer votre ancien logement après les travaux. 

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.