France Info y était, France info

1914-1918, franceinfo y était. 7 octobre 1896 : Nicolas II à Paris : le ciment de l'alliance franco-russe

Cent ans après la Première guerre mondiale, franceinfo raconte les événements clés de 1914-1918 comme s'ils venaient de se passer. Aujourd'hui, "Nicolas II à Paris : le ciment de l'alliance franco-russe".

Le tsar Nicolas II de Russie avec son épouse Alexandra Fédorovna à Paris, avec le présidant de la république Félix Faure, en 1896.
Le tsar Nicolas II de Russie avec son épouse Alexandra Fédorovna à Paris, avec le présidant de la république Félix Faure, en 1896. (API / GAMMA-RAPHO / GETTY IMAGES)

7 octobre 1896 : Nicolas II à Paris : le ciment de l'alliance franco-russe
--'--
--'--

Nous sommes le 7 octobre 1896. Notre envoyée spéciale Hélène Lam Trong est sur les bords de Seine, au cœur de Paris, à quelques mètres du président de la République Félix Faure et de son invité de marque, le tsar de Russie Nicolas II. Le clou de la visite officielle du couple impérial est imminent : le tsar a les outils en main pour inaugurer ce pont Alexandre-III qui doit relier, on le rappelle, les Invalides et les Champs-Élysées.

Et sous les hourras, ils sont nombreux les Parisiens, nombreux comme hier à avoir fait le déplacement pour acclamer Nicolas et Alexandra de Russie. Depuis quelques semaines, une véritable folie russe s’est emparée de la capitale, ici les magasins de souvenirs débordent d’objets en tout genre à l’effigie des souverains, croqués, on peut le dire, à toutes les sauces, du rond de serviette à l’éventail en passant par les jouets, les cartes postales, la vaisselle, les instruments de musique même. En tout cas, plus que jamais, le sombre souvenir de la guerre de Crimée semble s’effacer.

Actuellement, le tsar se tient, souriant, aux côtés du chef de l’État français Félix Faure, qui est d’ailleurs en train d’inviter son hôte à prendre possession de ses outils. Nicolas  II et la tsarine viennent à l’instant de signer le procès-verbal qui sera symboliquement glissé sous ce lourd bloc de granit qui doit former la base du nouveau pont qui rendra hommage au père de l’actuel tsar de Russie, Alexandre III, artisan de l’alliance franco-russe signée il y a trois ans. Nicolas II, son fils, vient donc aujourd’hui la consolider...

Hélène, l’inauguration de ce pont du chantier est maintenant imminente...

D’ici quelques minutes maintenant, sous les drapeaux russes et tricolores qui flottent à l’unisson au-dessus de la Seine, l’empereur devrait répandre des grammes de ciment avec une truelle en or spécialement fabriquée pour l’occasion. Tout le monde espère que le futur pont Alexandre-III sera terminé sous quatre ans, pour l’inauguration de l’Exposition universelle du nouveau siècle. L’ouvrage, qui devrait mesurer 109  mètres de long et 40  mètres de large, permettra aux Parisiens et aux visiteurs de se rendre sans détours des Champs-Élysées aux Invalides. Nicolas II, quant à lui, devrait quitter les lieux en bateau pour se rendre à l’Hôtel de Ville. La visite impériale s’achèvera demain, par un peu de tourisme. Le tsar et la tsarine sont attendus au Louvre et au château de Versailles.

Merci, Hélène Lam Trong. N’hésitez pas à nous ramener un rond de serviette si vous en trouvez un !