France Info y était, France info

1914-1918, franceinfo y était. 14 juillet 1919 : Le défilé de la victoire

Cent ans après la Première guerre mondiale, franceinfo raconte les événements clés de 1914-1918 comme s'ils venaient de se passer. Aujourd'hui, "Le défilé de la victoire".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le défilé des fusiliers marins sous l\'Arc de Triomphe.
Le défilé des fusiliers marins sous l'Arc de Triomphe. (Gallica/Agence Meurisse)

C’est un 14 juillet qui restera dans les mémoires, un 14 juillet au goût de victoire, le premier depuis la fin de la guerre. C’est la ferveur des grands jours qui envahit les Champs-Élysées depuis cette nuit. Toutes les armées qui ont gagné la guerre avec la France sont là. Aux côtés des poilus, il y a donc les Tommies britanniques et les Boys américains. Sébastien Baer, vous êtes sur place et ce sont de véritables héros, des soldats d’acier qui défilent en ce moment sur l’avenue parisienne…

Nous assistons au passage des fantassins, ces soldats qui ont vécu l’enfer de la guerre, sur la frontière, à Verdun, dans la Somme ou au Chemin des Dames. Ces hommes qui étaient en première ligne sont salués, célébrés par la foule. Les spectateurs qui sont massés par milliers le long du parcours les applaudissent. Certains entonnent la Madelon, il y a même eu des larmes quand sont passés devant nous les drapeaux tricolores, dont beaucoup étaient en lambeaux. C’est un hommage grandiose à tous ces hommes, à ces troupes alliées qui défilent depuis le début de matinée par ordre alphabétique, les Américains en tête, les Français fermant la marche.

Après le passage du maréchal Pétain, commandant en chef sur son cheval blanc, on a vu défiler les cavaliers, les légionnaires, les tirailleurs algériens. Il y a aussi les marins, col bleu et pompon rouge, les aviateurs, ces as des as, et les artilleurs. C’est un défilé dans la liesse, avec quelques entorses au protocole, comme lorsqu’on a vu des cavaliers faire monter des jeunes filles derrière eux. Les femmes et les enfants jettent des fleurs. Bref, toute la France manifeste sa gratitude à ces héros, à ceux qui sont revenus de l’enfer, mais aussi aux autres, à ceux qui sont tombés pour leur pays. 

Ce défilé est donc chargé d’émotion et personne n’a voulu le manquer…

Pour être certains d’y assister, beaucoup d’entre eux sont arrivés dès hier, surtout les visiteurs de province. À 3 heures du matin, on comptait déjà 100 000 personnes sur les Champs-Élysées. Et au moment où je vous parle, la place de la Concorde est noire de monde. Pour ne rien manquer de ce moment que tous perçoivent comme historique – ils l’ont répété à plusieurs reprises –, certains ont loué des places, parfois à prix d’or, sur des balcons bien placés. Il faut dire que ce parcours est exceptionnel, à la hauteur de l’événement, puisqu’il ne couvre pas moins de 7  kilomètres entre Neuilly et la place de la République. Le temps fort des célébrations aura lieu ce soir, avec un feu d’artifice et l’illumination de la tour Eiffel, rallumée cinq ans après avoir été éteinte.

Le défilé des fusiliers marins sous l\'Arc de Triomphe.
Le défilé des fusiliers marins sous l'Arc de Triomphe. (Gallica/Agence Meurisse)