franceinfo seniors, France info

Alzheimer, l'autre histoire

Demain 21 septembre, c'est " la journée mondiale de lutte contre la maladie d'Alzheimer" ; l'occasion de faire le point. Visite guidée au sein de l'hôpital de jour de réadaptation "mémoire et fragilités" à la Fondation Hospitalière Sainte-Marie à Paris dans le 14e arrondissement.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©frederique marié)

 Un trompe l'oeil "bibliothèque" sur une porte battante qui n'est jamais franchie même par les patients les plus fugueurs.

Pourquoi ? Les livres font-ils référence à quelque chose de profond dans les tréfonds de la mémoire ?

L’Hôpital de jour de réadaptation "Mémoire et Fragilités" du Centre Paris Sud s’adresse aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou apparentées, et à leurs aidants.

Lieu de soins, d’évaluation, de prévention et de gestion de crise, c’est aussi un lieu de formation et d’éducation, de recherche dans le cadre des thérapies non médicamenteuses.

Les personnes y bénéficient d’interventions non pharmacologiques, dans le cadre d’un projet de soins coordonné, réévalué et suivi, adaptées à leurs besoins et à leurs goûts :

Art-thérapies,musicothérapie active ou réceptive,groupe prévention des chutes et psychomotricité,ergothérapie et maintien de l’autonomie,groupe orthophonie individuel ou collectif,groupe d’écriture,entretiens individuels avec une psychologue,éducation des aidants familiaux,éducation à la nutrition de la personne âgée.

Dr Florence Bonté, médecin gériatre, responsable de l'hôpital de jour de réadaptation "mémoire et fragilités" à la Fondation hospitalière Ste Marie
--'--
--'--

De plus il y a la formation et l'accompagnement des aidants et des proches des "malades".

Qui sont les aidants ?

les conjointsles enfantsles petits-enfants, les neveux, les niècesles amis proches... Il faut quand même savoir que :

2% ne travaillent pas en raison de leur rôle d'aidantun tiers consacre entre 4 à 12 heures par jour à aiderplus de la moitié des conjoints de malades développent une dépressionrisque de surmortalité de plus de 60% des aidants dans les 3 années qui suivent le début de la maladie du proche.

Donc, il existe des plareformes de répit pour les proches aidants avec : des groupes de paroleconseils pour faciliter l'accès aux dispositifs de soins sur le territoireformer pour mieux comprendre la maladieparler avec les autres aidants pour ne plus se sentir isolé

Et puis il y a la prise en charge des malades à domicile avec des aidants professionnels.

Sophie de Heaulme, psychologue et psychothérapeute à la Fondation Hospitalière Sainte Marie
--'--
--'--

Pour se renseigner et prendre contact :

Fondation hospitalière Sainte Marie

http://www.francealzheimer.org/

http://blog-maison-de-retraite.retraiteplus.fr/

Jardins à visée thérapeutique - Alzheimer :  le jardin de St Quirin, en Moselle

C’est au cœur des montagnes vosgiennes dans l’un des plus beaux villages de France que Terramie, 1ère entreprise spécialisée en création et accompagnement de jardins à visée thérapeutique, a récemment inauguré le jardin de vie de St Quirin, situé au sein de l’unité Alzheimer de l’EHPAD La Charmille.

A Lyon, des clowns rencontrent des personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer :

http://www.intelligible.f

Frédérique Marié

(©frederique marié)