Cet article date de plus de neuf ans.

Quand les investisseurs misent sur les terres africaines et asiatiques

écouter
Alexis Marant est l'auteur d'un documentaire sur des investisseurs d'un nouveau genre : ceux qui achètent des milliers d'hectares de terre cultivables. 70 % sont concentrés sur l'Afrique et en Asie du sud-est.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)
Mot de Revue 21

Les fonds de gestion sont en train d'investir un nouveau marché mondial : la terre cultivable. À coups de millions de dollars, ils mettent la main sur des dizaines de millions d'hectares. Qu'il s'agisse de pays développés, émergents ou pauvres, qu'importe. La spéculation sur les ressources alimentaires de la planète est en marche. En Éthiopie comme aux États-Unis, en Uruguay comme en Arabie Saoudite, des investisseurs arabes, américains, français, chinois ou indiens sont à l'affût de toutes les opportunités.

La planète est à vendre . XXI a eu un coup de coeur pour ce documentaire primé au Festival international du grand reportage, diffusé par Arte et coproduit avec Capa. Aperçu en dix plans choisis par le dessinateur Éric Lambé et commentés par Alexis Marant.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.