Cet article date de plus de huit ans.

Les mangeurs de cuivre

écouter (5min)
La Revue XXI vous propose un reportage photographique de Gwenn Dubour Thoumieu en République Démocratique du Congo. Les derniers ouvriers qui tentent de survivre en cherchant des résidus de cuivre dans des anciennes infrastructures à l'état de ruines.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (© Revue XXI)

La République démocratique du Congo a longtemps vécu de l'extraction des matières premières comme le cuivre. Symbole de cette industrie, la Gécamines a été créée par les colonisateurs belges, avant d'être nationalisée sous Mobutu. A force de pillages et de corruption, l'entreprise publique a fait faillite en 1996, puis a été démantelée en 2000 par la banque mondiale.

Aujourd'hui, ses infrastructures sont à l'état de quasi ruines. Le photographe indépendant Gwenn Dubour Thoumieu a rencontré "ces mangeurs de cuivre", qui se sont enrichis sur le dos de la Gécamines. Il a aussi protographié les derniers ouvriers qui tentent de survivre en cherchant des résidus de cuivre.

Un récit photo à lire dans la revue XXI numéro 26

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.