France Info numérique, France info

Trop de Facebook rend jaloux et déprimé

On s'en doutait un tout petit peu, mais l'abus du fameux réseau aurait tendance à nous polluer l'humeur.

(Scruter frénétiquement les publications de nos amis aurait tendance à nous coller le bourdon. © REUTERS / Thierry Roge)

 C'est toujours bien d'avoir l'appui de la science lorsqu'il s'agit d'enfoncer des portes ouvertes. Figurez-vous qu'une équipe de chercheurs du Missouri vient de démontrer que le fait de passer trop de temps sur Facebook rendait jaloux et déprimé. Etonnant, non ? Non.

Pour étayer cette petite révolution, ils ont scruté pas moins de 700 étudiants s'adonnant à ce qu'ils appellent une activité "de surveillance", c'est à dire épluchant frénétiquement les publications de leurs amis. Inévitablement, une fois gavés d'infos sur les réussites, les voyages et les joies de leurs contacts, leur propre vie finissait par leur paraître bien pâle, d'où la jalousie et la dépression. Voilà. Tout celà n'est pas sans évoquer ce très chouette - et très sombre - petit film signé Shaun Higton :

Dans France Info Numérique, nous avons également évoqué une folle histoire de détectives embauchés à prix d'or pour retrouver le meurtrier d'un chat; le parcours, tout aussi étonnant, d'une jeune américaine décidée à passer sous le bistouri pour avoir ses entrées sur un site de rencontres réservé aux personnes séduisantes; la redevance pour les tablettes et ordinateurs qui revient sur le tapis et les références rock'n roll de Jean-Paul Huchon qui s'invitent dans la campagne pour les régionales.

 

(Scruter frénétiquement les publications de nos amis aurait tendance à nous coller le bourdon. © REUTERS / Thierry Roge)