France Info numérique, France info

Quand la vidéo devient la signature funèbre de l'Etat islamique

Comme pour les journalistes américains James Foley et Steven Sotloff ou l'humanitaire britannique David Haines, l'exécution filmée de l'otage français Hervé Gourdel sert de revendication officielle.

(Le portrait d'Hervé Gourdel sur le fronton de la mairie de Saint-Martin-Vésubie © Maxppp)

Si les traces numériques de Jund al-Khalifah, les "soldats du Califat" qui seraient derrière la prise d'otage puis l'assassinat d'Hervé Gourdel ne sont pas aussi nombreuses que celles de l'Etat islamique auquel ces djihadistes auraient prêté allégeance, on retrouve dans cette vidéo la même mise en scène. Dans cette vidéo intitulée "Message de sang pour le gouvernement français" : un long message en arabe dénonçant les actions des "croisés criminels français" , les derniers mots de l'otage à destination de ses proches et l'image de l'otage décapité après une coupe au montage.

La vidéo a ensuite été partagée sur Gulfup, une plateforme d'hébergement de fichiers multimédia essentiellement utilisée en Arabie Saoudite, en Egypte et en Algérie. Les soldats du Califat avaient déjà utilisé Gulfup pour diffuser la première vidéo authentifiée peu de temps après d'Hervé Gourdel où on le voyait entouré par deux hommes masqués et armés de kalachnikovs en train de lire un texte racontant sa capture.

Le premier site à avoir relayé cette vidéo est le SITE Intelligence Group, un acronyme qui désigne une entreprise américaine qui suit avec attention l'activité de propagande des différents groupes djihadistes en ligne. Une preuve que si les réseaux sociaux jouent de plus en plus le rôle d'interface direct entre les médias et les djihadistes, il faut souvent un minimum d'expertise et de connaissance du djihad en ligne pour repérer ce type d'informations, comme le raconte Slate.fr.

Faut-il diffuser la vidéo de l'exécution ?

Avant même que la vidéo de l'exécution d'Hervé Gourdel n'ait été authentifiée, les réactions nombreuses en ligne sur Twitter faisaient dans l'ensemble part d'un même sentiment d'horreur, de dégoût et d'incompréhension. Et également de refus de faire le jeu des djihadistes en relayant cette vidéo. 

Sur Facebook, où il existe depuis lundi de multiples pages de soutien, les internautes présentent leurs condoléances aux proches d'Hervé Gourdel. Une cagnotte en ligne a même été créée en sa mémoire et des marches dans plusieurs grandes villes françaises comme à Lyon et à Nice sont en cours d'organisation. Un élan de solidarité, un élan aussi de commentaires haineux laissés par des islamistes sur la principale page de soutien. L'administrateur de la page demande ainsi l'aide de volontaires pour contribuer à la modération. 

(Le portrait d'Hervé Gourdel sur le fronton de la mairie de Saint-Martin-Vésubie © Maxppp)