France Info numérique, France info

Les chaînes de télévision françaises remontées après les réseaux sociaux

Les principales chaînes de télévision du pays viennent d'adresser un courrier intimant à Facebook et Twitter de tout faire pour empêcher la diffusion illégale de leurs contenus.

(Le siège de TF1, à Boulogne-Billancourt © REUTERS / Charles Platiau)

 Révélée par le Figaro, la lettre témoigne de l'agacement grandissant des diffuseurs français face aux libertés prises par les internautes. Co-signée par TF1, France Télévisions, Canal+, M6 et l'association de défense des ayant-droits Alpa, elle a été adressée ces derniers jours à Facebook et Twitter.

Sur un ton diplomatique mais ferme, les signataires demandent aux réseaux sociaux de mettre en oeuvre des filtrages efficaces afin d'empêcher la diffusion sauvage de leurs contenus, facilitée, selon eux, par les récentes mises à jour des deux plateformes, favorisant la vidéo.

Réclamant des sanctions à l'encontre des internautes piratant leurs productions, les chaînes n'hésitent pas, par ailleurs, à faire planer la menace d'actions en justice visant directement Facebook et Twitter, avec à la clé, selon elles, "des condamnations conséquentes ". Interrogé par Jean Leymarie, sur France Info, Laurent Solly, directeur général de Facebook France, se refuse pour l'instant à tout commentaire, préférant "prendre le temps " avant de répondre.

Dans France Info Numérique, nous avons également évoqué les tracas du magazine Humanoïde avec sa campagne de pub détournant les logos des géants du numérique; le lancement d'une chouette appli permettant de s'informer sur la qualité de l'air; le hashtag #britishvalues et cette folle histoire où se mêlent Danae Stratou, la femme du ministre des Finances de la Grèce, Yanis Varoufakis, et le groupe anglais Pulp. 

 

(Le siège de TF1, à Boulogne-Billancourt © REUTERS / Charles Platiau)