France Info numérique, France info

Facebook et Apple remboursent à leurs salariées la congélation de leurs ovocytes

L'objectif, inciter des femmes partagées entre avancement professionnel et désirs de maternité à intégrer ces deux compagnies de la Silicon Valley.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Dans un centre de procréation médicalement assistée de Perpignan © Maxppp)

On connaissait déjà la décoration des sièges des firmes de la Silicon Valley qui rivalisent d'imagination pour inciter un maximum de talents à les rejoindre pour le plus temps possible dans la journée. Place au remboursement par Facebook et Apple de la congélation des ovocytes pour les salariées qui seraient encore et toujours partagées entre un investissement total dans leur carrières professionnelles et une horloge biologique qui tourne. 

Selon le site américain NBC, après confirmation des porte-paroles respectifs des deux entreprises concurrentes, c'est même la première fois que des employeurs de cette taille proposent cette option pour des raisons non-médicales. Congeler des ovocytes leur permettrait ainsi de les utiliser plus tard lorsqu'elles souhaiteront avoir un enfant. 

Si Facebook n'a mis en place cette mesure que récemment, Apple devrait le faire dès janvier. La vitrification d'ovocytes coûte cher aux Etats-Unis. Un peu plus de 7000 euros à chaque fois sans compter le cout annuel de la conservation. Certes, le procédé devient de plus en plus commun, mais les chances de réussite s'amenuisent d'année en année. Selon une étude d'août 2013 de la revue scientifique américaine Fertility and Sterility, les ovocytes vitrifiées d'une femme de plus de 30 ans ont mois de 25% de chance d'être fécondés.

(Dans un centre de procréation médicalement assistée de Perpignan © Maxppp)