France Info numérique, France info

Et si Beyoncé quittait Tidal ?

Son rappeur de mari, Jay Z, a lancé il y a deux mois sa plateforme de streaming, et la star pourrait bien être contrainte d'en retirer son catalogue.

(Madame et Monsieur au Gala du Met, au début du mois © REUTERS / Lucas Jackson)

Voilà qui serait plutôt ballot. En pleine guerre du streaming, Beyoncé va-t-elle devoir retirer sa très attrayante discographie du service de streaming Tidal, piloté par son mari Jay Z ? C'est ce qu'avancent plusieurs sites spécialisés ce vendredi. Le problème ne serait pas à mettre sur le dos d'une quelconque querelle domestique, mais bien sur celui de Sony. Le label, chez qui est signé Beyoncé, aurait en effet demandé, comme c'est l'usage dans le milieu, une large avance à Tidal pour qu'il puisse exploiter son catalogue.

C'est là que les choses commenceraient à coincer. Tidal ne disposerait pas de la trésorerie suffisante pour régler la note. Sony ayant récemment fait preuve d'inflexibilité en la matière, retirant de nombreuses références chez Soundcloud, par exemple, sans jamais demander leur autorisation ni même leur avis aux artistes concernés. Si Tidal est dans la gêne, cela serait du à sa trop faible affluence en terme d'abonnés. Il en revendique 900.000, mais la rumeur veut qu'une fois passé la période d'essai gratuite, nombre des premiers usagers n'auraient pas souhaité passer à la version payante. Grosse ambiance en perspective.

Dans France Info Numérique, nous avons également évoqué les Républicains et le hashtag anti-sarkozyste #JeSuisRepublicain ; la prison ferme pour un blogueur breton; le blackout du Congrès américain opéré par plus de 10.000 sites web; l'arrivée des gifs animés sur Facebook et la méga-honte du jour à Roland Garros.

(Madame et Monsieur au Gala du Met, au début du mois © REUTERS / Lucas Jackson)