franceinfo junior, France info

Pourquoi les intermittents du spectacle sont-ils en colère ?

Les intermittents du spectacle sont mobilisés contre la réforme de leur système d'indemnisation chômage. Avec, pour conséquence, des annulations en cascade de spectacles, concerts et festivals.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© AP/Sipa)

Ils ont entamé un véritable bras de fer avec le gouvernement : les intermittents du spectacle ne veulent pas de la réforme de leur régime d'indemnisation chômage, signée le 22 mars dernier. Une réforme destinée à faire économiser de l'argent à l'Unedic, l'organisme qui indemnise les chômeurs. Mais qui, selon les syndicats, plongerait de nombreux artistes et techniciens dans une grande difficulté financière. Et menacerait, au final, l'existence de pans entiers de la culture en France.

Pourtant, des 110.000 intermittents, ceux qui sont en période de chômage ne représentent que 3,5 % des demandeurs d'emploi en France et 3,4 % des indemnités versées. Tandis que le syndicat des patrons, le Medef, évoque un déficit d'un milliard d'euros pour le régime spécifique des intermittents.

Spectacles annulés

Depuis plusieurs jours, le mouvement de grève des intermittents provoque des annulations en cascade de spectacles, concerts, pièces de théâtre…

La première du festival "Rio Loco" de Toulouse a été annulée mercredi soir, un concert de Renan Luce à Sète, le "Printemps des Comédiens" à Montpellier continue à être très perturbé, de même que le festival de rue "Furies" à Châlons-en-Champagne.

Et la menace d'une annulation totale plane sur le Festival d'Avignon, le plus prestigieux des festivals d'été, qui accueille chaque été 130.000 spectateurs.

Les "Eurockéennes", les "Vieilles Charrues"... Une trentaine de compagnies, festivals et tournages, se battent contre la réforme du régime des intermittents du spectacle.

Les professionnels du spectacle ne lâchent pas l'affaire. Ils annoncent une nouvelle journée d'action lundi 16 juin, avec une manifestation à deux pas du ministère de la Culture à Paris. Parallèlement, les syndicats engagent la bataille devant les tribunaux.

Qui sont-ils, ces intermittents, prêts à sacrifier la saison culturelle estivale et leur emploi, pour faire entendre leurs revendications ?

Les juniors, abonnés à Mon Quotidien , le quotidien des 10-14 ans, tendent leur micro à Thierry Fiorile du service culture de France Info.

Au micro : Sarah, Léon, Maxime et Nolan.

(© Play Bac Presse / Ugo Emprin)
Qui sont les intermittents ? Pourquoi sont-ils en colère ? L'intégralité de l'entretien avec Thierry Fiorile
--'--
--'--
( )
 

(© AP/Sipa)