franceinfo junior, France info

Le changement des programmes scolaires est en marche

Deuxième chantier de Vincent Peillon après les rythmes scolaires, la refonte des programmes, de la maternelle à la troisième, est lancée ce jeud avec l'installation du Conseil supérieur des programmes. Il s'agit de concevoir de nouveaux programmes, plus cohérents et plus adaptés au monde actuel.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Le ministre de l'Education veut
tout remettre à plat, de la maternelle jusqu'à la troisième. Et reconstruire un ensemble de programmes complet et cohérent, plus adaptés au monde d'aujourd'hui.
Il s'agit aussi, face au problème de l'échec scolaire qui touche un élève sur six, d'aller à
l'essentiel. Et à l'essentiel pour tous les élèves.

Vincent Peillon ne va pas y réfléchir
seul. Il a installé ce jeudi un Conseil supérieur des programmes (CSP). Dix-huit personnalités, des députés, des
sénateurs, des chercheurs, qui vont faire des propositions pour un nouveau socle
commun des connaissances, pour faire entrer le numérique à l'école et remodeler les examens.

Morale civique

Premier chapitre : la maternelle, avec une mise en place des nouveaux programmes dès la rentrée de septembre 2014. Viendront ensuite les cycles CP-CE1-CE2 (2015), CM1-CM2-6e et enfin 5e-4e-3e.
Le CSP va également plancher sur un programme de morale civique à l'école et au lycée, avec une mise en place dès la rentrée 2015.

Jean-Yves Rochex, chercheur sur l'école et professeur de fac à Paris 8, répond aux questions des abonnés à Mon Quotidien , le quotidien des 10-14 ans. 
Au micro : Leïla et Pierre-Aimé, 10 ans, Adrien et Loïc, 11 ans, Linda, 12
ans. Ils sont en sixième au collège Elsa-Triolet à Paris.

Nouvelles tablettes Gulli

En marge de l'introduction du numérique dans les programmes scolaires, voici justement un outil qui permet
d'apprendre en s'amusant. Il s'agit de la nouvelle tablette tactile de
Gulli, la chaîne de télé pour les enfants. Une tablette adaptée aux petites
mains, qui existe en 7 pouces et 10 pouces.

 L'une des originalités de cette tablette est qu'elle contient déjà des
émissions, des applications ludo-éducatives et des magazines numériques. Plus
d'une centaine d'euros de contenus, comme l'Alph'attrap pour apprendre
l'alphabet en dix langues, comme Monstr-o-math pour apprendre le calcul avec
des défis ou encore des e-cahiers d'apprentissage et de révision, classe par
classe.

On apprécie le contrôle parental qui permet
de paramétrer la tablette et notamment de filtrer la navigation sur internet en
fonction de l'âge des enfants. On peut rentrer jusqu'à huit profils différents.
Il y a même un système de compte prépayé et bloqué, ainsi, chacun de vos
enfants gère seul un budget fixe d'achat d'appli.
Sur les nouvelles tablettes Gulli, protégées dans leur coque verte en silicone (cela aussi, c'est bien étudié pour les
enfants), il n'y a pas encore de minuterie : les parents ne seront
jamais remplacés par un écran tactile !

(©)