franceinfo junior , France info

franceinfo junior. Comment les victimes de terrorisme sont-elles prises en charge ?

Après l'attentat de Strasbourg, franceinfo junior reçoit Guillaume Denoix de Saint-Marc, porte-parole et directeur de l'Association française des victimes de terrorisme. Pour l'interroger : des élèves de sixième d'un collège de Courbevoie.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des passants effectuent les premiers gestes de secours sur une victime de l\'attentat de Strasbourg (Bas-Rhin), le 11 décembre 2018).
Des passants effectuent les premiers gestes de secours sur une victime de l'attentat de Strasbourg (Bas-Rhin), le 11 décembre 2018). (FRANCOIS D'ASTIER / AFP)

Comment se reconstruire après un attentat ? Comment en parler à ses proches ? Comment vivre avec la menace terroriste ? Après l'attentat de Strasbourg qui a fait quatre morts et treize blessés, franceinfo junior s'intéresse à l'aide apportée aux victimes de terrorisme : les soins, la reconstruction, le soutien psychologique et familial... Pour en parler, des élèves de sixième du collège Georges Seurat à Courbevoie interviewent Guillaume Denoix de Saint-Marc, porte-parole et directeur de l'Association française des victimes de terrorisme. Cette association vient en aide aux personnes qui ont été touchées par un acte terroriste. 

Guillaume de Saint-Marc, porte-parole et directeur de l\'association AfVT, au micro de franceinfo junior, a répondu à des élèves de sixième.
Guillaume de Saint-Marc, porte-parole et directeur de l'association AfVT, au micro de franceinfo junior, a répondu à des élèves de sixième. (ESTELLE FAURE / FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Ayron se lance pour la première question : "Pourquoi vous faites ce travail ?" Guillaume Denoix de Saint-Marc lui explique : "D'abord parce que j'ai été victime de terrorisme. Il y a 29 ans, bientôt 30 ans, j'ai perdu mon papa dans un attentat dans lequel 170 personnes de 18 nationalités sont mortes. Quand ça m'est arrivé, c'était la catastrophe pour ma famille, pour moi... Je ne savais pas du tout comment j'allais m'en sortir. Petit à petit j'ai réussi à me reconstruire (...). J'ai dû faire face aux problèmes que rencontrent les victimes de terrorisme, détaille-t-il. Aujourd'hui, je mets mes compétences depuis dix ans à l'ensemble des victimes du terrorisme." 

Des psychologues, des juristes,... pour aider les victimes

Lyne pose une question au micro à son tour : "Est-ce que vous exercez ce métier seul ou vous avez une équipe de psychologues, de médecins ?" Guillaume Denoix de Saint-Marc répond : "C'est un très bonne question. Au tout début j'étais tout seul. C'était un peu compliqué (...) Aujourd'hui, on a une équipe permanente de dix personnes avec des juristes et des psychologues. On fait aussi appel à des personnes extérieures. Et on fait aussi partie d'un réseau qui permet si besoin d'être encore plus nombreux." 

Inès se demande si les victimes osent se confier et si c'est facile pour elles de le faire. "Ce n'est jamais facile pour qui que ce soit de rentrer dans l'intimité. Nous dans notre travail, on rentre dans leur intimité. (...) Ça fait partie aussi de notre travail, on est des écoutants. On garde ça complètement confidentiel."  Une reconstrution qui prend du temps et dont les besoins sont différents d'une personne à l'autre, et qui peuvent changer au cours du temps.

► Comment parler aux victimes d'attentat ? Comment s'occuper des enfants victimes aussi de terrorisme ? Au micro de franceinfo junior, des collégiens interviewent Guillaume Denoix de Saint-Marc. Vous pouvez écouter sur cette page leur échange dans notre émission du jour.

► Les élèves de cette classe ont enregistré leurs émissions depuis un studio de Radio France, dans le cadre des ateliers "La rédaction de franceinfo junior". Pour participer avec votre classe, vous trouverez ici toutes les prochaines dates d'ateliers et les infos pour vous inscrire. 

Des élèves de sixième ont enregistré leur émission franceinfo junior depuis un studio de franceinfo, dans le cadre d\'un atelier \"La rédaction de franceinfo junior,\" avec la journaliste Céline Asselot.
Des élèves de sixième ont enregistré leur émission franceinfo junior depuis un studio de franceinfo, dans le cadre d'un atelier "La rédaction de franceinfo junior," avec la journaliste Céline Asselot. (ESTELLE FAURE / FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Pour aller plus loin ►►►

► Comment la France lutte-t-elle contre le terrorisme ? sur franceinfo junior

► Comment parler des attentats avec les enfants ? Une émission de franceinfo junior

► C'est quoi l'État islamique ? À réécouter sur franceinfo junior

Cette semaine sur franceinfo junior

 Gilets jaunes : que font le gouvernement et Emmanuel Macron ?

Que se passe-t-il dans notre ventre ?

Des passants effectuent les premiers gestes de secours sur une victime de l\'attentat de Strasbourg (Bas-Rhin), le 11 décembre 2018).
Des passants effectuent les premiers gestes de secours sur une victime de l'attentat de Strasbourg (Bas-Rhin), le 11 décembre 2018). (FRANCOIS D'ASTIER / AFP)