franceinfo junior, France info

franceinfo junior. Comment les archéologues fouillent-ils dans le passé ?

De vendredi à dimanche, ce sont les Journées nationales de l'archéologie. L'occasion pour franceinfo junior d'en parler avec des enfants et un archéologue, Fabrice Brutus.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un site archélogique à Aléria (Corse).
Un site archélogique à Aléria (Corse). (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Jusqu'à dimanche 16 juin, ce sont les Journées nationales de l'archéologie, organisée par l'INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives). Toute une palette d'animations se tient un peu partout en France pour faire découvrir la richesse des sites archéologues locaux, mais aussi le métier et le quotidien des personnes qui travaillent sur ces vestiges. Vous pouvez consulter ici la liste des événements prévus pour ces trois jours. Archéologue, une profession qui fait rêver, mais qui véhicule beaucoup de fantasmes. Des enfants en parlent au micro de franceinfo junior, avec Fabrice Brutus, archéologue à l'INRAP.

Environ 1 800 archéologues en France

Mais au fait, c'est quoi un archéologue ? Que font-ils de leur journée ? L'occasion de battre en brèche un premier cliché : "L'archéologue ne travaille pas sur le dinosaure mais sur l'Homme, les traces laissées par l'Homme dans le passé." Et les archéologues ne voyagent pas forcément : "il y a à peu près 1 800 archéologues en France et ils travaillent en France, sur nos ancêtres..." On est donc loin de l'image d'Indiana Jones, fouet en main et chapeau sur la tête en train d'arpenter le monde, "c'est une idée reçue".

Un métier pour "lire les archives du sol"

Est-ce que c'est dur ce métier, demande l'une de nos jeunes intervieweuses du jour. "C'est dur d'y arriver parce qu'il y a de longues études." Mais le travail en lui-même aussi peut être compliqué. "Quel que soit le temps, on travaille dehors pour lire les 'archives du sol', nettoyer les vestiges qu'on a trouvés. (...) On intervient avant que les sites soient détruits", par exemple avant la construction d'une autoroute.

Sheryne veut savoir combien d'objets l'archéologue a déjà trouvé. Fabrice Brutus lui répond : "Plein de choses. On passe nos journées à sortir des objets du sol et des témoignages de nos ancêtres." Ça peut être des objets de la vie courante, qui nous renseignent sur leur alimentation, leur quotidien... "On fouille aussi les poubelles, les poubelles du passé", ce qui permet d'en apprendre beaucoup sur les habitudes de nos ancêtres ! Jusqu'à combien de mètres dans le sol creuse-t-on ? À quel endroit peut-on faire des fouilles ? Sur cette page, réécoutez en entier l'échange entre les enfants du jour de franceinfo junior et l'archéologue Fabrice Brutus. 

Au micro de la journaliste Céline Asselot, l\'archéologue Fabrice Brutus a été interviewé par des enfants dans un studio de franceinfo, jeudi 13 juin à Paris. 
Au micro de la journaliste Céline Asselot, l'archéologue Fabrice Brutus a été interviewé par des enfants dans un studio de franceinfo, jeudi 13 juin à Paris.  (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Un site archélogique à Aléria (Corse).
Un site archélogique à Aléria (Corse). (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)