franceinfo junior, France info

franceinfo junior. Comment ça marche un service de réanimation ?

C'est l'un des indicateurs surveillés pendant la crise sanitaire : le nombre de lits disponibles en réanimation. Mais comment fonctionne ce service particulier à l'hôpital ? Pour en parler dans franceinfo junior : Bruno Megarbane, chef du service réanimation à l’hôpital Lariboisière.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un service de réanimation de l\'hôpital Saint-Camille à Bry sur Marne (Seine-et-Marne), en avril 2020.
Un service de réanimation de l'hôpital Saint-Camille à Bry sur Marne (Seine-et-Marne), en avril 2020. (ALINE MORCILLO / HANS LUCAS)

C'est pour lutter contre l'avancée de l'épidémie que de nouvelles mesures entrent en vigueur à Paris et ses départements voisins. L'un des indicateurs surveillés est le nombre de places disponibles en réanimations. Mais comment fonctionne ce service particulier ? Pour répondre aux questions des enfants sur ce sujet, franceinfo junior accueille le Dr Bruno Megarbane, chef du service réanimation à l’hôpital Lariboisière à Paris. Il répond aux questions de trois élèves en CM2 à l'école Notre-Dame à Mantes-la-Jolie. 

>> "La charge augmente et elle est préoccupante" : à Paris, l'hôpital Lariboisière redoute la saturation de son service de réanimation.

Alixia, 10 ans, donne d'abord une définition de ce service : "La réanimation c'est quand quelqu'un a été à l'hôpital, on a fait des examens mais tellement il est en grave santé, on l'emmène en réanimation pour le réanimer, pour le remettre sur pied." Comment font les médecins s'ils sont trop occupés ? Pourquoi malgré les gestes barrières des gens tombent malades ? Combien gagnent les médecins avec le coronavirus ? Voilà quelques questions posées par les enfants dans l'émission. Sur cette page, écoutez l'invité répondre à leur interrogations dans franceinfo junior. 

Un service de réanimation de l\'hôpital Saint-Camille à Bry sur Marne (Seine-et-Marne), en avril 2020.
Un service de réanimation de l'hôpital Saint-Camille à Bry sur Marne (Seine-et-Marne), en avril 2020. (ALINE MORCILLO / HANS LUCAS)