franceinfo junior , France info

franceinfo junior. C'est quoi les black blocs ?

Des manifestations doivent se tenir mercredi, jour de la Fête du travail. Des black blocs prendront-ils part à cette nouvelle mobilisation ? Pourquoi se manifestent-ils ainsi ? Pour en parler, Sylvain Boulouque, historien spécialiste des mouvements sociaux, répond aux questions de Ludivine, élève en sixième.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
150 black bock environ participent à une manifestation contre la politique du gouvernement, à Rouen (Seine-Maritime), le 26 mai 2018.
150 black bock environ participent à une manifestation contre la politique du gouvernement, à Rouen (Seine-Maritime), le 26 mai 2018. (MAXPPP)

Mercredi 1er mai, traditionnelle journée de manifestation des travailleurs, le défilé parisien partira de la gare Montparnasse pour rejoindre la place d'Italie. Une Fête du travail sous haute tension : la préfecture de Paris a interdit l'ouverture des commerces sur le trajet du cortège, les autorités craignant la présence de black blocs. Entre 1 500 et 2 000 d'entre eux sont attendus à Paris selon les autorités, a appris franceinfoOn en parle avec l'invité du jour de franceinfo junior : Sylvain Boulouque, historien, spécialiste des mouvements sociaux. Il répond aux questions de Ludivine, en 6e au collège Anne-Frank à Saint-Dizier (Haute-Marne).

L'élève explique d'abord au micro ce qu'elle a entendu dire sur les black blocs, par exemple qu'ils "cassent tout" et qu'ils s'habillent en noir. "Par définition, les black blocs, ça veut dire le 'bloc noir'. Ces black blocs ne cherchent pas à blesser tout le monde, répond l'historien Sylvain Boulouque. Ils cherchent deux choses principales : ce sont des militants anticapitalistes. Ils cherchent à montrer leur hostilité au système économique actuel. Pour ce faire, ils utilisent des moyens symboliques pour s'attaquer aux forces de l'ordre et aux symboles de la richesse ostentatoire. Ils ne cassent pas tout sur leur passage. Les magasins qui peuvent être cassés sont ciblés, en général, des magasins de luxe, des chaînes alimentaires. (...) Ils veulent montrer qu'on y mange mal et que les gens qui y travaillent sont très mal payés. Ils s'en prennent aux forces de l'ordre en disant qu'ils sont les garants de l'ordre établi. C'est leur moyen de montrer leur hostilité à l'ordre établi." Est-ce que les black blocs ont souvent des casiers judiciaires ? Comment certains font pour pas être repérés ? Sur cette page, vous pouvez réécouter notre émission franceinfo junior du jour sur les black blocs.

150 black bock environ participent à une manifestation contre la politique du gouvernement, à Rouen (Seine-Maritime), le 26 mai 2018.
150 black bock environ participent à une manifestation contre la politique du gouvernement, à Rouen (Seine-Maritime), le 26 mai 2018. (MAXPPP)