franceinfo junior , France info

franceinfo junior. Un reporter nous fait vivre le quotidien à bord de L'Hermione, réplique d'un bateau du XVIIIe siècle

Alors que L'Hermione sera à quai ce week-end à Marseille, l'un de ses matelots et reporter à franceinfo raconte à des collégiens la vie à bord de cette réplique d'un bateau du XVIIIe siècle.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Après avoir réussi la traversée de l\'Atlantique pour rejoindre les États-Unis, comme sa grande soeur en 1780, L\'Hermione fait un voyage de plusieurs escales en Europe et au Maroc durant l\'année 2018, dont ce week-end à Marseille.
Après avoir réussi la traversée de l'Atlantique pour rejoindre les États-Unis, comme sa grande soeur en 1780, L'Hermione fait un voyage de plusieurs escales en Europe et au Maroc durant l'année 2018, dont ce week-end à Marseille. (Francis Latreille - Association Hermione)

Ce vendredi, franceinfo junior prend le large avec Grégoire Lecalot, marin et journaliste à franceinfo. Ce reporter vient de passer plusieurs semaines à bord de L'Hermione, la réplique d'un bateau du XVIIIe siècle. Pour franceinfo, il a suivi la construction du navire et a déjà fait plusieurs voyages à bord de ce navire si particulier. Depuis un studio de Radio France, venu avec son matériel de marin, le journaliste raconte son expérience à cinq collégiens : Alexis, Meiley, Marius, Tristan et Deniza, âgés de 12 à 14 ans et scolarisés dans un collège près de Toulouse.

Pour se mettre dans le bain et pour débuter l'émission, un petit tour du navire s'impose. "C'est un bateau construit comme un bateau du XVIIIe siècle mais il a été lancé en 2012 et terminé en 2014, explique Grégoire Lecalot aux collégiens. On l'a reconstruit à l'identique, comme un bateau de l'époque de Louis XVI". 

Une vie en communauté à bord du bateau

Pour sa dernière virée à bord de L'Hermione, le journaliste-matelos a embarqué à Tanger au Maroc pour rejoindre le port de Sète en France. "Sur L'Hermione, il y a beaucoup de gens qui n'étaient jamais montés sur un bateau, c'est un parti pris du commandant : on prend les gens, on les forme à partir de zéro, on apprend tout : les noeuds, le matelotage... Certains aujourd'hui sont devenus marins professionnels", continue le reporter, qui semble avoir pris goût au large. Au micro, il raconte les coulisses du navire et de la vie à bord et les enfants écoutent les sons qu'il a récoltés en reportage : le bois du bateau qui craque, les cris de l'équipage pour s'entraider... Pour se mettre dans l'ambiance jusqu'au bout, le reporter a même apporté le costume d'époque des matelots de L'Hermione, porté par l'équipage lors de leur arrivée dans des ports.

"Est-ce que la nourriture sur le bateau est bonne ? Qu'est-ce qui vous a permis de monter à bord ?" Vous pouvez écouter sur cette page la suite de cet échange, les questions des collégiens et les réponses de notre reporter. Et pour suivre le trajet de L'Hermione, c'est par ici.

►►► À réécouter sur franceinfo junior"

► Lundi, des collégiens ont posé des questions sur la situation à Gaza

► Mardi, ils ont posé des questions sur les volcans

► Mercredi, un doubleur a raconté son métier à des enfants

► Jeudi, des collégiens ont posé des questions sur la peine de mort

Après avoir réussi la traversée de l\'Atlantique pour rejoindre les États-Unis, comme sa grande soeur en 1780, L\'Hermione fait un voyage de plusieurs escales en Europe et au Maroc durant l\'année 2018, dont ce week-end à Marseille.
Après avoir réussi la traversée de l'Atlantique pour rejoindre les États-Unis, comme sa grande soeur en 1780, L'Hermione fait un voyage de plusieurs escales en Europe et au Maroc durant l'année 2018, dont ce week-end à Marseille. (Francis Latreille - Association Hermione)