franceinfo junior, France info

Films interdits aux mineurs : qui décide de ce que regardent les enfants ?

Trop violent pour les mineurs, le film "Saw 3D" vient de voir son visa d’exploitation retiré par la justice. Qui décide de déconseiller un film pour les enfants ? C’est le sujet du jour de France Info junior.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Au cinéma, une commission du CNC émet les interdictions. Pour la télé, le CSA n'a que le pouvoir de déconseiller certaines œuvres aux jeunes spectateurs © Fotolia)

Lundi, le Conseil d’État a annulé le visa d’exploitation du film d’horreur Saw 3D . Le film était sorti en salles en France en novembre 2010 et a déjà été vu par plus de 560.000 spectateurs. En cause, selon le Conseil d'État, "des scènes de très grande violence" . La justice demande ainsi de créer un nouveau visa d’exploitation plus restrictif pour interdire le film à tous les mineurs de moins de 18 ans. À l’époque de sa sortie, le film avait été autorisé par le ministère de la Culture mais assorti d’une interdiction pour les moins de 16 ans. Cette action en justice a été intentée par l’association Promouvoir, qui sur son site se présente comme ayant pour objet "la promotion des valeurs judéo-chrétiennes, dans tous les domaines de la vie sociale" .

Mais qui décide ce que l’on a le droit de voir et pourquoi ? C’est ce que se demandent Alicia, Marie et Ibrahim, en sixième au collège Elsa Triolet de Paris. Pour leur répondre, Fabrice Leclerc, rédacteur en chef de Studio Ciné Live.

 

(Au cinéma, une commission du CNC émet les interdictions. Pour la télé, le CSA n'a que le pouvoir de déconseiller certaines œuvres aux jeunes spectateurs © Fotolia)