franceinfo junior, France info

Des millions de chômeurs et trop de postes vacants

Le chômage n'a jamais été aussi haut depuis quinze ans en France. Pourtant, des centaines de milliers d'emplois ne trouvent pas preneurs. D'où vient ce décalage ? Quelles sont les solutions ?

(©)

Dimanche soir à la télévision, le président Hollande a une nouvelle fois promis "d'inverser la courbe du chômage avant la fin de l'année. On est tout près du but", a-t-il ajouté.
Cela veut dire que la France
arrêtera de détruire des emplois et qu'elle recommencera à en créer. C'est une
promesse que François Hollande fait depuis bien avant l'élection présidentielle de 2012.

Mais
en parallèle des cinq millions de personnes qui ne trouvent
pas travail en France (trois à cinq millions, selon les indicateurs que l'on prend en compte), il y a un demi-million, 500.000 emplois, qui ne trouvent
pas de candidat. C'est le cas dans l'informatique, mais aussi les métiers de bouche (restauration, boucherie, boulangerie) où les salaires sont peu élevés et les horaires difficiles (voir notre infographie ci-dessous).

D'où vient ce décalage. Et quelles sont les solutions ?

Les petits journalistes, abonnés à Mon Quotidien, le quotidien des 10-14 ans, questionnent l'économiste Philippe Askenazy, chercheur au CNRS.

Au micro : Araniya, David, Enzo et Riguidanké, ils sont 10 ans, ils sont en CM2
dans le XIXe arrondissement de Paris, rue de Romainville.

Le retour de Sally Bollywood

La série télévisée fait un tabac dans les cours de récré du monde entier : en France, en Allemagne, en Australie, en Espagne et bien évidemment en Inde en premier lieu, le pays aux mille couleurs où se déroule cette série d'animation de grande qualité.

La saison 2, totalerment inédite, commence cet après-midi sur France Ô. Sally et Doowee, les deux agents de la
célèbre Sally Bollywood Investigation (plus connue sous le nom de SBI), vont
résoudre encore plus d'énigmes et de mystères.

Sally Bollywood, à 18h30 les lundi, mardi, jeudi et vendredi sur France Ô (canal 19 de la TNT).

(©)