franceinfo golf, France info

franceinfo golf. Promus et relégués

Romain Langasque et Clément Sordet ont franchi avec succès cette semaine l’épreuve de la finale des cartes européennes qui leur permettra de jouer l’année prochaine sur le Tour européen, la première division du golf. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le golf de Lumine près de Tarragone en Espagne
Le golf de Lumine près de Tarragone en Espagne (European Tour via Twitter)

C’est l’un des rendez-vous les plus angoissants de la saison. L’équivalent du barrage entre les clubs de ligue 1 et de ligue 2 de football en fin de championnat ou le relégable affronte celui qui prétend monter. Cette année 18 joueurs français participaient à cette grande finale en Espagne, la finale des cartes européennes, sur le parcours de Lumine, près de Tarragone, et ils ne sont que deux, Romain Langasque et Clément Sordet, à avoir décroché leur ticket pour l’échelon supérieur en terminant parmi les 25 premiers. Deux anciens ont en revanche été recalés, Grégory Havret et Grégory Bourdy.

Romain Langasque va retrouver le plus haut niveau après un an de purgatoire

Le joueur de 23 ans, 39e du Masters d’Augusta, il y a deux ans, avait été rétrogradé une saison seulement après avoir intégré le Tour européen. Sa cinquième place obtenue en Espagne, synonyme de qualification récompense son travail.  

Romain Langasque au Qatar Masters en janvier
Romain Langasque au Qatar Masters en janvier (KARIM JAAFAR / AFP)

"J’étais capable de jouer comme ça, j’ai joué comme ça il y a deux ans, mais j’ai perdu confiance, je n’avais plus de repère, je ne savais plus ce que je faisais, et j’ai retrouvé mes repères, et franchement, c’est vrai que ça fait deux mois et demi que ça me paraît vraiment simple. Je ne me rends pas vraiment compte que je retourne sur le Tour européen. C’était tellement loin il y a deux mois et demi, trois mois, que je ne me rends pas compte."  

Clément Sordet, 6e des cartes européennes, évite la relégation

Relégation qui lui semblait promise avec sa 132e place au Tour européen, où seuls les 116 meilleurs ont obtenu le maintien. C’est en revanche la douche froide pour deux anciens du camp tricolore. 135e européen, Grégory Havret, deuxième de l’US Open 2010, 41 ans et 18 ans parmi l’élite, ne fait plus partie du Tour européen avec sa 51e place.

 "Honnêtement, je m’y attendais un petit peu, cette année n’a pas été bonne, j’espère avoir la chance de jouer un maximum de tournois l’an prochain pour me refaire une santé, j’ai trébuché voilà, ça fait bizarre de passer une nouvelle fois à côté d’un tournoi, mais c’est comme ça."  

Grégory Havret va devoir compter sur des invitations pour éviter le Challenge Tour, la deuxième division, tout comme Grégory Bourdy, 58e en Espagne, après une saison achevée à une difficile 170e place. "Je vais devoir réaliser des perfs dès le début de la saison", se projette le Bordelais, "pour décrocher des invitations avec des top 10, ce sera à moi de performer dès que j’aurai des opportunités."

En cette année de Ryder Cup, le golf tricolore qui n’avait pas de représentant dans l’équipe européenne victorieuse à Saint-Quentin-en-Yvelines vit des heures difficiles. Il n’y aura, l’année prochaine, que 11 joueurs sur le Tour européen contre 13 cette saison. Deux seulement disputent d’ailleurs la grande finale de Dubaï ce week-end, réservée aux 60 meilleurs, Alexander Lévy et Mike Lorenzo Vera.  

Le golf de Lumine près de Tarragone en Espagne
Le golf de Lumine près de Tarragone en Espagne (European Tour via Twitter)