franceinfo golf, France info

franceinfo golf Le coup d'envoi des Capitaines

Les deux capitaines des équipes, européenne et américaine de la Ryder Cup ont donné, cette semaine à Paris, le coup d’envoi du compte à rebours de la Ryder cup 2018 qui se déroulera pour la première fois en France, à Saint quentin en Yvelines. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jim Furik et Thomas Börn comme Arnold Palmer 41 ans plus tôt.
Jim Furik et Thomas Börn comme Arnold Palmer 41 ans plus tôt. (Ryder cup europe via Twitter)

Un avant-goût de la Ryder Cup

L’américain Jim Furik et le Danois Thomas Björn ont offert un avant-goût de ce que sera, dans un an, la compétition de golf la plus regardée dans le monde qui oppose, tous les deux ans, les Américains aux Européens.

Les deux hommes ont notamment posé au premier étage de la Tour Eiffel.  

 Des balles tapées au premier étage de la Tour Eiffel, au dessus du Champ de Mars, comme le regretté Arnold Palmer, il y a 41 ans.

Une conférence de presse avec des médias du monde entier dans une salle comble, une réception au château de Versailles, quelques trous sur le parcours de l’Albatros, futur théâtre de la Ryder Cup à Saint Quentin en Yvelines, en présence de scolaires. Les deux capitaines se sont livrés à un petit marathon pour leur premier grand rendez vous commun en France. L’occasion pour Jim Furik de livrer ses impressions sur le parcours qu’il avait pu découvrir discrètement, en juillet, avec son fils et son père.  

 "J’ai pris des notes et ça m’a donné une petite idée de ce qu’on peut attendre de ce parcours  absolument fantastique" explique Jim Furik le capitaine américain.  "notamment avec la formule de jeu en match play. Et puis il y a ce finish incroyable avec les trous  15, 16, 17 et 18 ,où on a l’impression d’être dans un stade. Avec le public massé tout autour, la foule, le bruit, les encouragements  ce sera quelque chose d’exceptionnel. C’est un site incroyable et avec Paris, le soutien de la France, ce magnifique golf, ce devrait être l’une des Ryder cup les plus réussies"!    

Un honneur de rencontrer le Président français

Les deux capitaines ont aussi eu les honneurs de l’Elysées, reçus par le Président Emmanuel Macron pour un petit déjeuner en présence de la ministre des Sports Laura Flessel. 

" C’est incroyable" apprécie Thomas Björn le capitaine de l'équipe européenne , "franchir les portes, marcher jusqu’au perron, je ne suis qu’un golfeur et je me suis dit : mais qu’est ce que je fais là, ça montre aussi ce que représente la Ryder Cup, et quel homme! Quand vous vous tenez en face de lui, c’est vraiment quelqu’un de bien, humainement, que l’on soit d’accord avec lui ou pas. Je ne suis pas un spécialiste de la politique, pour moi c’était juste un honneur de rencontrer le président de la France".

Les deux capitaines vont maintenant s’attacher à composer les deux meilleures équipes pour le grand rendez-vous de septembre.

27 000 personnes sur liste d'attente

Une compétition qui affichera complet sur le parcours, entre 50 et 60000 personnes chaque jour, mais qui ne sera pas forcément visible pour le grand public à la télévision, pas en clair du moins, Canal + étant le diffuseur. Pas de quoi contrarier Pascal Grizo,t le président de la commission Ryder cup à la fédération française de golf.  

"On est tout le temps en train de se poser des questions, est ce que les places sont trop chères, est-ce que des spectateurs vont venir. Moi, ce que je vois, c’est que nous avons mis des places en ventes et qu’elles se sont vendues en une heure et quart. C’est la meilleur réponse que l’on puisse donner. Il y aura énormément de monde, devant sa télé, sur le parcours. Aujourd’hui il y a une liste d’attente de 27 000 personnes qui attendent des places".

  Les joueurs  français qui ambitionnent de participer à la Ryder cup mais aussi ceux qui veulent sauver leur droit de jeu sur le tour Européen sont, ce week-end, sur le parcours de Valderrama en Espagne. Raphael Jacquelin est 14ème à cinq coups du leader. Gary Stal, Grégory Bourdy, Joel Stalter, Romain Langasque n’ont pas franchi le cut.

Jim Furik et Thomas Börn comme Arnold Palmer 41 ans plus tôt.
Jim Furik et Thomas Börn comme Arnold Palmer 41 ans plus tôt. (Ryder cup europe via Twitter)