franceinfo golf, France info

franceinfo golf. Koepka placé, Woods éloigné

Le coup d’envoi du 119e US Open, troisième tournoi du grand chelem de la saison a été donné jeudi à Pebble Beach en Californie. Tiger Woods, celui qui a fait vibrer le monde du golf en avril, en remportant son 15e Majeur à Augusta, est pour l’instant loin au classement.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le parcours de Pebble Beach en Californie
Le parcours de Pebble Beach en Californie (PGATour / Twitter)

Sur le parcours sur lequel le Tigre s’est imposé avec 15 coups d’avance il y a 19 ans, là où le français Grégory Havret a terminé à la deuxième place en 2010, à côté du Lonely Cypress, juste au-dessus de Carmel, les meilleurs golfeurs de la planète s’expliquent au plus haut niveau depuis deux jours. Un parcours public que tout le monde peut jouer, à condition tout de même de débourser la modique somme de 525 dollars.

Et pour l’instant, dans ce cadre idyllique, avec neuf trous donnant sur le Pacifique, c’est bien l’américain Gary Woodland qui est en tête avec neuf coups en dessous du par. Un quasi inconnu de 35 ans, vainqueur de trois tournois sur le circuit américain, 25e joueur mondial.

Les favoris en embuscade

Le double vainqueur en titre de l’US, Brooks Koepk, est à seulement cinq coups, juste derrière le nord irlandais Rory McIlroy, qui est à quatre petits coups. Les deux derniers tours s’annoncent passionnant. C’est un Tiger Woods à l’ordinaire 32e que l’on observe depuis deux jours dans le par, c’est-à-dire à neuf coups du leader. Il lui sera difficile d’aller chercher un 16e titre en grand chelem pour se rapprocher à deux unités de l’immense Jack Nicklaus, 18 titres à son actif, à moins d’une immense inversion de tendance.

Tiger Woods sur le parcours de Pebble Beach pour l\'US Open 2019
Tiger Woods sur le parcours de Pebble Beach pour l'US Open 2019 (PGATour / Twitter)

Côté français, deux tricolores issus des qualifications étaient engagés. Avec cinq coups au-dessus du par, Matthieu Pavon n’a pas franchi le cut. Clément Sordet verra lui les deux derniers jours. Le lyonnais de 26 ans a rendu une carte de mois trois pour rester en course, à 11 coups du leader avec une 56e place.

On connaît le bilan économique de la Ryder Cup

La Ryder Cup, là où les américains, Tiger Woods en tête, se sont effondrés en septembre battus par les européens à Saint-Quentin-en-Yvelines.  D’après l’étude de l’université de Sheffield,publiée cette semaine par Ryder Cup Europe, qui a organisé l’événement, 270 000 personnes issues de 90 pays ont assisté à la victoire de l’Europe.

Le succès de la Ryder Cup à Saint quentin en Yvelines. Septembre 2018
Le succès de la Ryder Cup à Saint quentin en Yvelines. Septembre 2018 (Fabrice Rigobert Radio France)

L’impact sur l’économie française est évalué à 235 millions d’euros, deux fois plus que l’édition 2014 à Gleneagles en Écosse, en prenant en compte les dépenses des spectateurs, des invités, dans les restaurants, hôtels et transports sans oublier les sommes déboursées pour faire du parcours du golf national un véritable écrin.

220 000 nuitées liées à l’événement ont été enregistrées en région parisienne. Pour rappel, la fédération a déboursé 41 millions d’euros pour décrocher l’événement, sans compter l’argent dépensé pour aménager le golf, 7 millions et demi, et les subventions pour la centaine de parcours compacts créés partout en France.

Le parcours de Pebble Beach en Californie
Le parcours de Pebble Beach en Californie (PGATour / Twitter)