franceinfo golf, France info

France Info golf. "Money Time"

Les meilleurs golfeurs européens et mondiaux vont se retrouver à partir de la semaine prochaine pour disputer les trois derniers tournois de la saison, en Turquie près d’Antalya, puis en Afrique du Sud et à Dubaï aux Emirats arabes unis pour la finale. Seuls les 60 meilleurs européens seront qualifiés pour cette finale richement dotée.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Alain Alberti (à droite) avec Alexander Lévy, un des joueurs dont il est l\'entraîneur.
Alain Alberti (à droite) avec Alexander Lévy, un des joueurs dont il est l'entraîneur. (FFGolf)

Cinq français figurent pour l’instant dans le top 60 du classement européen. Alexander Lévy, Grégory Bourdy, Julien Quesne, Romain Wattel et Benjamin Hébert. 59e, ce dernier doit d’ailleurs confirmer pour assurer sa place pendant que quatre autres de ses compatriotes vont essayer de décrocher, à leur tour, leur qualification.

Raphaël Jacquelin sur une bonne dynamique

Victor Dubuisson, lauréat en Turquie l'année dernière est le mieux placé, mais ses contre-performances à répétition cette année ne plaident pas pour lui.
82e, Raphaël Jacquelin est lui sur une bonne dynamique. C’est ce que laisse entendre son entraîneur Alain Alberti.

"Il joue très bien depuis trois semaines. Il a bien joué au British masters, il a très bien joué au Portugal, sa frappe de balle est solide, ses statistiques de jeu, le nombre de fairways, le nombre de greens, sont très bonnes. Il est capable de faire moins cinq ou moins six au bout de 12, 13 trous. Le seul problème qu’a Raphaël en ce moment est qu’il a du mal à finir ses 18 trous sans faire une bêtise et il a du mal à enchaîner quatre tours. C’est pour cela qu’il finit plutôt v20e d’un tournoi que cinquième. S’il arrive à régler ce petit détail, ce problème de concentration, de patience, s’il enchaîne quatre tours au niveau qu’il est capable d’avoir, il a une chance d’aller à la finale de Dubaï sans problème."

Ils regardent vers le haut

Un top 15 de Raphaël Jacquelin, en Turquie le week-end prochain ou en Afrique du Sud la semaine suivante, lui permettrait d’assurer sa place à Dubaï. 88e et 89e, Grégory Havret et Mike Lorenzo Vera devront de leur côté faire beaucoup mieux. Mike Lorenzo Vera, déjà heureux d’être là après avoir conservé sa place dans l’élite, malgré un très mauvais début de saison.

"Là je pense que c’est le seul tournoi de l’année où je vais pouvoir y aller tranquillement et où je vais pouvoir lâcher mes coups, être très agressif pour marquer un maximum de points. Je n’ai vraiment rien à perdre. Il n’y a pas de cut, le parcours va être magnifique, donc ça va être bien".


Ces joueurs français regardent vers le haut. D’autres cherchent encore à sauver leur place sur le circuit européen. La semaine dernière, Clément Bérardo, Thomas Linart et Edouard Espana, tentaient de conserver leur droit de jeu pour la saison prochaine. Ils n’y sont pas parvenus directement. Ils vont devoir passer par l’équivalent des repêchages.
Notez que deux français sont engagés en Chine ce week-end.
Grégory Bourdy et Alexander Lévy pointaient au-delà de la 30e place après deux tours hier.

Alain Alberti (à droite) avec Alexander Lévy, un des joueurs dont il est l\'entraîneur.
Alain Alberti (à droite) avec Alexander Lévy, un des joueurs dont il est l'entraîneur. (FFGolf)