Cet article date de plus de neuf ans.

Playoff d'Eran Riklis

écouter
"Playoff" d'Eran Riklis est un film passionnant et émouvant, malgré quelques imperfections.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Même si Playoff est  un peu moins réussi que ses précédents films, "La fiancée syrienne", "Les citronniers", à cause d'une mise en scène assez académique c'est malgré tout un bon film où le spectateur s'attaque aux personnages, à leur parcours, inspirés d'une histoire vraie.

Synopsis : 1982. Entraîneur de basket israélien d'origine allemande,
Max Stoller s'est imposé comme une véritable légende dans son pays.

Toujours en quête de nouveaux défis, il accepte de prendre en charge l'équipe
nationale d'Allemagne de l'Ouest pour l'amener au championnat du monde de Los
Angeles.

Or, Max doit non seulement entraîner des joueurs démotivés, qui n'ont pas tous
envie d'être bousculés dans leurs habitudes, mais il lui faut aussi faire face
aux attaques de la presse israélienne qui le considère comme un traître.

Ce qui ne l'empêche pas de poursuivre sa mission, coûte que coûte. Sans doute
aussi parce qu'il est venu là pour autre chose : repartir sur les traces de son
enfance brisée par la guerre, un jour de 1943.

Il rencontre alors une jeune femme d'origine turque qui habite dans
l'appartement où il a lui-même vécu avec ses parents quarante ans plus tôt. Se
retrouvant en elle, il se prend d'affection pour cette déracinée d'aujourd'hui
et décide de l'aider...

Adieu Berthe ou l'enterrement de mémé de Bruno Podalydès

Synopsis : Mémé is dead. Berthe n'est plus. Armand avait "un
peu" oublié sa grand-mère... Pharmacien, il travaille avec sa femme Hélène à
Chatou. Dans un tiroir de médicaments, Armand cache ses accessoires de magie
car il prépare en secret un tour pour l'anniversaire de la fille... de son amante
Alix. Et mémé dans tout ça ? On l'enterre ou on l'incinère ? Qui était Berthe ?

Le grand soir de Benoît Delépine, Gustave Kervern

Synopsis : Les Bonzini tiennent le restaurant 'la Pataterie' dans une
zone commerciale. Leur fils ainé, Not, est le plus vieux punk à chien d'Europe.
Son frère, Jean Pierre, est vendeur dans un magasin de literie. Quand Jean
Pierre est licencié, les 2 frères se retrouvent. Le Grand Soir, c'est
l'histoire d'une famille qui décide de faire la révolution... à sa manière.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.