Nomades numériques : les expatriés de demain

écouter (3min)

Les expatriés de demain, ceux qu'on appelle les nomades numériques, ringardisent l’image d’Épinal du cadre envoyé tous frais payés par sa société à l’étranger. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Bertrand Millet en République dominicaine : "J’ai trouvé ici tout ce que je cherchais: une communauté de francophones qui font la même chose que moi et aussi des Dominicains" (Bertrand Millet)

Souvent jeunes et célibataires sans enfant, se jouant des frontières et des distances, les entrepreneurs 3.0 n’ont besoin que d’une liaison internet de qualité pour faire tourner leur petite entreprise. Reportage auprès de l’un d’eux en République dominicaine.

Bertrand Millet a eu un vrai coup de cœur

C’est sûr, Bertrand Millet va rester quelques semaines à "Las Terrenas", dans le nord encore sauvage de la République dominicaine. Un coin perdu, éloigné du tourisme de masse, et où le Français s’est tout de suite senti chez lui :

"J’ai trouvé tout ce que je cherchais, c’est-à-dire une communauté de francophones qui font la même chose que moi, et aussi des Dominicains. Je vais au club de sport avec tout le monde, je fais de la danse avec des locaux, et je joue au poker avec des Français."

Bertrand Millet

à franceinfo

Bertrand Millet a débarqué ici par hasard, escale improvisée pour rendre visite à des amis, sur sa route entre Miami et le Costa Rica. Il a flashé sur la plage de sable blanc d’un kilomètre de long, sans un seul hôtel à l’horizon, juste quelques maisons d’hôtes fondues dans le paysage de cocotiers.

Le Français a débarqué ici par hasard, escale improvisée pour rendre visite à des amis, sur sa route entre Miami et le Costa Rica (Bertrand Millet)

Depuis neuf ans, le Français est nomade digital

Il a développé une dizaine d’entreprises, toutes sur internet et centrées autour du marketing en ligne. A raison de quelques heures par jour, il travaille de n’importe où sur la planète à condition d’avoir une connexion internet haut débit. Ses clients sont de petits entrepreneurs ou de belles PME, éparpillées, comme lui, partout dans le monde.

"Mes consultants travaillent à distance aussi, raconte-t-il. Seulement dans de très rares cas, ils se déplacent sur le site de nos clients, mais ça augmente les coûts de façon inutile. Aujourd’hui, les entreprises ont pris le pli." 

Bertrand Millet n’a jamais rencontré physiquement plus de 70% de ses collaborateurs et employés, alors qu’il les a tous les jours au bout du fil.

Lui écrire : bertrand@marketing-mentalist.com

Scène de vie à las Terenas en République dominicaine. Le Français a flashé sur la plage de sable blanc d’un kilomètre de long, sans un seul hôtel à l’horizon (Bertrand Millet)

Aller plus loin 

Sa société, www.marketing-mentalist.com

Séjourner à l'hôtel Casa Grande à Las Terrenas, en République dominicaine 

Retrouvez cette chronique sur le site de la mobilité internationale "Français à l'étranger.fr"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.